Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : information à Belverne
  • : Développer l'expertise citoyenne. Permettre aux habitants d'un petit village de prendre part à la gestion de leur commune. Services publics, chantiers, urbanisme, budget..., chacun peut s'informer, réfléchir, se forger une opinion sur les sujets dont débat le conseil municipal au niveau local et aussi plus globalement comprendre les grands enjeux du Monde en pleines tribulations...
  • Contact

Recherche

Avis !

 

zone-hors-tafta.png 

 

      

     

 

 

 

 

 




 

11 novembre 2020 3 11 /11 /novembre /2020 14:53

La commémoration s'est déroulée sans fausse note, mais les consignes gouvernementales ont été parfaitement respectées; il n'y avait personne... Attention: Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups.

Commémoration du 11 novembre 2020; la patrie privée de tout...

La nation privée de ses commémorations, les chrétiens privés de messes, les malades privés de médicaments, des écrivains emprisonnés, des artistes expatriés... Si nous ne sommes pas dans l'URSS de Lev Bronstein, de Guenrikh Iagoda, de Staline..., il ne faut pas croire que c'est une intention bonne qui est derrière tout ça, c'est une époque de persécutions qui vient... Paradoxalement, ceux que les "Lumières" taxaient d'obscurantisme sont parmi les plus clairvoyants et les plus éclairés de nos concitoyens.

Les prêtes traditionalistes de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, fondée par Mgr. Lefebvre il y a tout juste 50 ans, continuent contre les mondialistes cosmopolites(*) à défendre la France éternelle. Ce sermon de l'abbé Puga, prononcé à Saint Nicolas du Chardonnet s'adresse à tous, notre civilisation ne meurt pas de la persécution des ennemis, mais de notre propre faiblesse, ne soyons pas des moutons.

(*)cosmopolite: personne qui refusant les limites d'une nation se déclare citoyen du monde.

 

Partager cet article
Repost0
15 mars 2020 7 15 /03 /mars /2020 19:36

Avec un taux de participation de 64%, les 80 belvernois (sur 125 inscrits), ont élu dès le premier tour, les 11 membres du nouveau conseil municipal, tous issus de la liste conduite par M. le Maire sortant. Voici le nombre de voix recueillies par chacun.

Note: un seul bulletin nul.

Liste conduite par M. le Maire sortant

COMTE Serge 66

DEMOUGIN Georges 59

DUPONT François 71

DUPONT Michel 50

DURAND Louis 66

DURAND Thierry 59

GUETLIN Guy 64

HASENFRATZ Nicolas 64

HASENFRATZ Roger 61

METHIA Fabien 63

PEREIRA DA SILVA Gregory 42

CANDIDATURE INDIVIDUELLE

AUBERT Pascal 30

OBSERVATIONS

Les liens figurant dans la présentation du candidat individuel, donnent des informations permettant de découvrir la situation en ce qui concerne la gestion de l'eau ainsi que la situation de l'ONF. Ils n'ont été consultés qu'une quinzaine de fois ces 3 derniers jours, C'est peu,  dans le sens où la connaissance de ces dossiers n'aura visiblement  pas été déterminante pour recueillir les suffrages! Mais c'est aussi beaucoup car, outre des électeurs curieux, se trouve-t-il peut-être des élus non moins curieux, qui seront prêts à se mobiliser pour ces  questions.

Partager cet article
Repost0
11 mars 2020 3 11 /03 /mars /2020 13:51

M. le maire a présenté la liste qu'il conduit pour un nouveau mandat.

COMTE Serge, DEMOUGIN Georges, DUPONT François, DUPONT Michel, DURAND Louis, DURAND Thierry, GUETLIN Guy, HASENFRATZ Nicolas, HASENFRATZ Roger, METHIA Fabien, PEREIRA Gregory

AUBERT Pascal présente sa candidature individuellement. Un communiqué distribué le 11 mars 2020  et reproduit ci-dessous explique les motivations qui l'ont conduit à solliciter les suffrages des électeurs belvernois.

Élections municipales - Belverne - mars 2020

Candidature individuelle

 

Pascal AUBERT - 58 ans - professeur des écoles

 

Pourquoi ma candidature ?

- pour faire fonctionner la démocratie il faut donner la possibilité de choisir,

- pour renforcer la complémentarité au sein du conseil,

- pour offrir à la collectivité, des idées, des compétences, du temps,

- pour soutenir et promouvoir des actions en faveur du bien commun,

- pour l’éducation, la gestion forestière, les finances communales, la communication, l’environnement.

Comment voter…

Dans les communes de moins de 1000 habitants, le panachage est permis, c’est à dire que les électeurs peuvent rayer un ou plusieurs noms sur une liste et la compléter, soit en y écrivant à la main le nom d’un autre candidat déclaré, soit en y joignant son bulletin individuel si celui-ci en a fait imprimer.

Attention, sous peine de vote nul, l’enveloppe ne doit pas contenir plus de noms que le nombre de conseillers à élire (11 en tout pour Belverne).

 

Concrètement, à partir de deux exemples…

 

 

 

 

"Agir local" (1)

La communication

L’exercice de la démocratie, pour être effectif, suppose que les citoyens soient informés. Si le nouveau conseil, y consent, la publication irrégulomadaire qui avait été entreprise en 2001, sous la forme d’un bulletin papier, pourrait être relancée. Comme le rappelle la devise du blog qui lui a succédé en 2006, « Développer l’expertise citoyenne, c’est permettre aux habitants de prendre part à la gestion de leur commune ». Ce Blog intitulé Belverne Cause Commune, existe toujours à l’adresse : belverne.over-blog.com).

 

L’environnement : l’eau, la forêt

Il faudrait absolument empêcher que le transfert de la compétence communale sur l’eau ((lire ici et ) ) ainsi que la réduction des moyens nécessaires pour conserver l’excellence publique de l’ONF (2), conduisent à l’heure des choix, à concéder au secteur privé, l’eau et la forêt communale, ce patrimoine commun inestimable.

(2) Office National des Forêts

 

 

"Penser global"

Le risque est grand, les "hedge funds" ont jeté leur dévolu sur l’eau d’une part (voir "La soif de l’eau de Wall-Street"), car qui contrôle l’eau contrôle tout ce qui dépend d’elle. Et d’autre part, ils lorgnent aussi sur les forêts qui, en période de crise financière, sont une valeur refuge (les "Bois de Vaux" viennent d’être achetés par un fonds d’investissement ; qui l’eut crû!). Pour s’opposer à la dilapidation de notre héritage collectif, il ne s’agit pas d’entreprendre une guéguerre de division entre telle ou telle collectivité locale, mais au contraire de s’unir pour, dans un premier temps, tenter d’atténuer les effets des lois pernicieuses qui rendent possible le démantèlement de nos biens publics.

On peut remarquer, et c’est loin d’être anodin, que ces offensives visent deux symboles, vestiges de l’Ancien Régime. En effet, l’origine de l’ONF remonte à l'Administration des Eaux et Forêts, créée en 1291 par le roi Philippe le Bel et les communaux constituaient alors, le seul bien de ceux qui n’en avaient pas...

 

(1) "Penser global, agir local", ce slogan a été inventé dans les années 30 par le sociologue Jacques Ellul.

 

 

Imprimé par nos soins. Ne pas jeter sur la voie publique.

Partager cet article
Repost0
8 mai 2019 3 08 /05 /mai /2019 13:13

Il y a soixante-quatorze ans, la voix du Général DE GAULLE se mêle aux cloches de Notre-Dame de Paris et de toutes les églises de France. « La guerre est gagnée. Voici la victoire. C’est la victoire des nations unies et c’est la victoire de la France. ». L’action conjointe de la Résistance intérieure et des armées françaises a permis que le commandement français soit "présent et partie à l’acte de capitulation". La France qui s’est libérée, a conquis sa place dans le cercle des vainqueurs. Elle va devenir en 1946, l’un des cinq membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU. Hitler est vaincu, mais le grand projet qu’il avait lancé et dont l’avaient chargé les industriels et les financiers allemands allait lui survivre.

Aujourd'hui, la France et les français n'expriment plus guère leur reconnaissance à l'égard de tous ceux qui ont combattu pour la patrie, trop peu se rendent aux monuments et certains sont même prêts à abandonner une souveraineté pourtant si chèrement acquise.

06 juin 1941, Inauguration à Paris de l'exposition de la France européenne qui se tient au grand Palais. Observer à 2 minutes et 10 secondes, au fond à droite, on aperçoit sur une carte sans frontières, le tracé des futures routes européennes; à cette époque, en 1941,  la E54 qui passe aujourd'hui à Belverne  ne figure pas encore!

Lors d’une réunion tenue le 20 février 1933 Hermann Göring avait demandé à vingt-quatre des plus grands patrons allemands (dont ceux d'Agfa, Allianz, BASF, Bayer, IG Farben, Krupp, Opel, Siemens, Telefunken, ...) de soutenir financièrement Hitler pour les élections. Les industriels et les financiers ont payé ; non sans contrepartie car...

L'Europe était devenue l’objet même de l’élection d’Hitler....

Le 23 janvier 1939 un éminent juriste allemand, Walter Hallstein, dans un célèbre discours prononcé à Rostock expose le projet de création de la Nouvelle Europe dont il est chargé, par Hitler, de construire la législation. « (...) je vous l'affirme, le Protecteur allemand de la loi nationale-socialiste saura saisir ces grandes opportunités avec une profonde confiance dans le futur de notre peuple aryen et avec la conscience que c'est un honneur pour lui de porter une modeste partie du fardeau des travaux de construction menant vers l'achèvement de la grand tâche historique de l'Allemagne, à savoir la construction de l'Europe Nouvelle, dont nous faisons tous partie. ». Walter Hallstein deviendra en 1958, le premier président de la commission européenne...

L'objet même de la guerre... c’était l'Europe.

Du début à la fin du conflit, les officiers allemands considéraient eux aussi que l'objet de leur engagement était l'Europe. Sur https://en.wikipedia.org/wiki/Waffen-SS_im_Einsatz rubrique "contents", on peut lire « A foreword from the former Wehrmacht general Hans Guderian provided an endorsement for the Waffen-SS troops and referred to them as "the first realization of the European idea". ». Effectivement, dans la préface au livre de Paul Hausser, commandant du SS-Panzer Korps pendant la bataille de Normandie en 1944 : Waffen-S.S. im einsatz, le général Guderian commandant le XIXe corps d'armée avec ses Panzer lors de l'invasion de la France en 1939, écrit : « Nous ne voulons pas oublier que l'idée européenne a trouvé pour la première fois son incarnation dans les formations S.S. ». Dans un livre de Jens Westemeier, "Himmlers krieger, Joachim Peiper und die Waffen-SS in Krieg und Nachkriegszeit" on peut lire de la plume de Joachim Peiper « N'oubliez pas que c'est dans les rangs des Waffen S.S. que sont tombés les premiers européens, ne restez pas à mi-chemin, (…) Europa ist das einzige politische Ideal, für das zu streiten sich heute noch lohnt ; l'Europe est le seul idéal politique digne aujourd'hui qu'on se batte pour lui. ».

Note : Joachim Peiper, un tristement célèbre criminel de guerre, officier de la "1ʳᵉ division blindée SS Leibstandarte Adolf Hitler", condamné à mort par le tribunal de Nuremberg, verra sa peine suspendue par les autorités américaines mais sera finalement rattrapé par son destin à Traves en Haute Saône où il meurt assassiné et brûlé dans sa maison le 14 juillet 1976.

L'objet même de la collaboration... c’était l'Europe.

En 1943, dans un discours prononcé à l'occasion des journées du Mont-Dore qu’il a organisées, Pétain professe un européisme qui n’a pas pris une ride 75 ans plus tard. : « L’Europe est un ensemble de nations qui pourraient réaliser une communauté qui n’est aujourd’hui que virtuelle. Nous voulons lui donner ses institutions et ses moyens d’existence. (..) Aussi, les institutions dont il s’agit, ne sont-elles viables que si les États constituant la communauté, délèguent volontairement une part de leur souveraineté (…) au profit d’un ordre communautaire (…). (à lire page 152 dans la "Revue d'histoire moderne et contemporaine" 2004/2 n°51-2: Vers la révolution communautaire, Rencontres de la troisième voie au temps de l'ordre nouveau par Antonin Cohen ou sur internet https://www.cairn.info/revue-d-histoire-moderne-et-contemporaine-2004-2-page-141.htm )

Alors qu'aujourd'hui encore, nombreux sont ceux qui croient qu'Hitler voulait germaniser la France, et les pays vaincus, la réalité est que l'objet même de la guerre et de la collaboration... c’était l'Europe.

Demain 9 mai 2019, bonne fête aux Européens et le 26 mai, aux urnes citoyens ; pour "changer l’Europe" (Attention, unanimité requise) ou quitter l'Union Européenne... ( Vote du peuple français et Article 50, ce serait le FREXIT )

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2019 7 13 /01 /janvier /2019 17:56

Lorsqu'un conseil municipal a perdu le 1/3 de ses membres, des élections complémentaires partielles doivent être organisées. Le scrutin qui s'est déroulé aujourd'hui dimanche 13 janvier 2019 à Belverne a permis de pourvoir les 4 sièges qui étaient devenus vacants.

ont été élus:

CLAVIER Lionel

COMTE Serge

GUETLIN Guy

MOREL Sébastien

 

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2018 2 25 /12 /décembre /2018 01:39
Partager cet article
Repost0
9 décembre 2018 7 09 /12 /décembre /2018 01:10
Depuis le 17 novembre, comme partout en France, des citoyens de la région Luronne, révoltés par l’injustice fiscale, frappés eux-mêmes par la dégradation de leurs conditions d’existence ou par solidarité avec les pauvres toujours plus nombreux, se sont levés, ont revêtu leur gilet jaune et ont investi symboliquement l’un des ronds points de la ville.
Gilets jaunes Lure : samedi 8 décembre 19h évacuation forcée et saccage du site

Photo 1, dès le 17 novembre, on observe une forte mobilisation des Gilets Jaunes sous la protection de la gendarmerie. Contrairement aux grèves habituelles orchestrées par les syndicats (un tour en ville et puis s'en vont), le mouvement des GJ se poursuit le 24 (photo 2). Le Père Noël qui descend du ciel est même venu les soutenir.

Photo 3, prise le 1er décembre, à l'heure où les paysans et leurs tracteurs sont presque tous rentrés. Malgré la nuit, le rond-point est encore bondé. Le 8 décembre, (photo 4), Macron et Castaner son nouveau ministre de l'intérieur, tous deux plus proches de la racaille et des banksters que du peuple des travailleurs, lancent une nouvelle provocation, donnant l'ordre d’interpeller des GJ pour détention de lunettes ou de masque à gaz à Paris et d'attaquer même les rassemblements les plus paisibles en province... A Lure, les Gilets Jaunes expulsés, assistent impuissants à l'extinction de leurs braseros.

Les Gilets Jaunes à Lure (rond-point de Roye)

Les actions se déroulent principalement après le travail et le samedi, mais une permanence est assurée sur place 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Une consigne est affichée sur le terre-plain central, pas d’alcool, pas d’argent sur le site. Chaque fin de semaine, quelques centaines de personnes se retrouvent là, et dans un joyeux vacarme, bavardent, chantent, discutent, se soutiennent, se relaient pour filtrer le trafic et agonissent d’injure ce Macron qu’ils vouent aux Gémonies et conchient unanimement. Gilet jaune sur le tableau de bord et coup de klaxon sont le sésame pour franchir l’intersection. La majorité des automobilistes se prêtent de bonne grâce, et même souvent avec enthousiasme à cet exercice bon enfant. Aux heures de forte affluence, la gendarmerie, par sa simple présence et aussi par la mise en œuvre des procédures nécessaires au désengorgement du giratoire, assure la sécurisation de la circulation. Sur le terrain, et depuis 4 semaines, la coordination entre gilets jaunes et forces de l’ordre fonctionne spontanément en bonne intelligence..., tant qu’aucune autorité très supérieure ne cherche pas la provocation, ce qui se produit de façon sporadique ; et c’est ce qui s’est passé une nouvelle fois ce samedi soir. Un déploiement de force impressionnant (véhicules et personnels) a investi le lieu d’où les quelques courageux français qui, selon Macron "ne sont rien", bravant la pluie et les rafales (de vent) ont été chassés, contraints de livrer leur malheureux campement de (mauvaise) fortune à la destruction. Pourquoi?

 

 

en préparation...

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2018 7 11 /11 /novembre /2018 22:25

La cérémonie à laquelle M. Caron et ses musiciens qui, comme chaque année, ont su apporter la solennité qui convenait, s’est déroulée en présence d’une assistance, que le symbole du centenaire n'a pas suffi à rendre plus nombreuse que d'habitude.

Commémoration du centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918

Passage obligé : le discours du Président

Alors qu'à Paris, il comptait parmi ses invités quelques personnalités parmi les plus irrespectueuses du droit international, qui outragent en permanence la majorité des pays membres de l'Organisation des Nations Unies, qui sont parmi les plus belliqueuses et les plus criminelles de la planète, Macron prétendant refuser «la fascination pour le repli, la violence et la domination», a dans son discours, courageusement appelé au «combat pour la paix».

L'attitude du Président pourrait sembler héroïque si elle ne témoignait pas d'un cynisme sans bornes. Quel crédit accorder en effet à ce bonimenteur qui, comme tous ceux qui occupent le pouvoir en France depuis le départ de De Gaulle, s'emploient avec plus ou moins d'énergie à promouvoir la guerre partout où l’Empire Américano-Sioniste le leur demande. Depuis qu'il a été placé à son poste, Macron a été exemplaire en ce domaine et s'est illustré en bombardant la Syrie. Cet acte de guerre a ainsi placé notre pays en totale infraction avec le droit international car le recours à la force armée sans être placé en état de légitime défense, ni bénéficier d’une autorisation du Conseil de sécurité est illégal (comme l’ont été la guerre du Kosovo en 1999, la destruction de l’Irak et de son président en 2003, l’assassinat de Kadhafi en Libye en 2011). Il est aussi en contravention avec le Traité sur le Commerce des Armes (TCA), adopté le 2 avril 2013 par l’Assemblée générale des Nations Unies, lorsqu’il continue à vendre des armes à l’Arabie Saoudite qui les utilise contre des populations civiles au Yémen. Il est toujours en totale infraction avec le droit international et les résolutions de l’ONU (181, 194, suivies de dizaines d'autres liste ici). Lorsqu’il se range aux côtés des Netanyahu, Trump, Bolsonaro, MBS et consorts pour entretenir le plus vieux conflit contemporain, en soutenant l'occupation illégale de la Palestine par l’État Israélien, en refusant obstinément la reconnaissance diplomatique de la Palestine par la France (carte des pays). Last but not least, en militant pour la création d'une armée européenne, il expose la France à la menace de se voir entraînée dans des conflits qui ne la concernent pas, raison pour laquelle cette initiative atlantiste, appelée à l'époque Communauté Européenne de Défense, avait déjà été repoussée en 1954. C'est cette logique d'engrenage résultant des stratégies d'alliances automatiques qui avaient déjà embrasé le monde en 1914... Bref, certains maires ont carrément refusé de lire le discours de Pinocchio Macron.

Une initiative inattendue

Lorsque la cérémonie protocolaire s’est achevée, trois citoyens, dont deux cavaliers sur leur monture, se sont avancés afin de rappeler le lourd tribu qu’on dû payer les animaux, les chiens et les chevaux en particulier, à la cruauté des hommes. Des hommes au premier rang desquels, ceux que les discours officiels prennent toujours soin d’absoudre de leurs crimes ; les politiques à la solde des industriels et des financiers qui les manipulent.

Première citoyenne, cavalière :

Réquisition :

Le 1er Août 1914 à 16h est affiché à la mairie l’ordre de réquisition.

C’est la mobilisation générale. Il est ordonné à tous propriétaires

 

- de chevaux et juments, de mulets et mules de se présenter le 4ème jour de la mobilisation à 5 heures du matin à la commission de réquisition.

Tout contrevenant sera puni avec toute la rigueur des lois…

"Que des animaux fassent la guerre, c’est la plus grande abomination qui soit".

1 million quatre cent cinquante mille chevaux mobilisés durant la guerre de 14-18 par l’armée française.

11 millions d’équidés avec ânes et mulets dont 6 millions pour la Russie, 2,5 pour l’Allemagne, 1,45 pour la France et 1,2 pour la grande Bretagne.

 

- comme les hommes, ils sont partis avec eux et ils ont connu la faim, la maladie, le froid, la terreur, l’horreur dans la boue et le sang et jusqu’à la mort qui parfois sans doute se faisait trop attendre dans l’agonie.

 

Deuxième citoyen, cavalier :

Quand je demande à un professeur d’histoire si l’on

va parler des chevaux morts, j’obtiens toujours

la même réponse. "Oh ça on s’en fout, ce ne sont

que des animaux" mais moi je ne partage pas cette opinion.

Ce sont des êtres vivants qui ont été réquisitionnés

pour un aller simple direction boucherie

au même titre que les soldats. Ils ont été très utiles dans la guerre.

Ils ont tirés des canons à longue portée

de plus d’une tonne chacun jusqu’à en mourir d’épuisement,

transportés des armes en très grosses quantités,

bref ils ont été utilisés comme les hommes.

On ne saura jamais le nombre d’humains

ou de chevaux tués avec exactitude.

En revanche ce qu’on sait c’est que cet événement

est et restera gravé dans nos mémoires.

Ces chevaux ici présents ont pu honorer leurs ancêtres

comme nous honorons les nôtres.

 

Troisième citoyenne :

Pour qui ? Pour les gradés, les hommes politiques, les profiteurs.

Pour tous les imbéciles qui les suivent, qui envoient les autres à la guerre.

Pour ceux qui croient à ces balivernes :

L’héroïsme ! La bravoure ! Le patriotisme !… (*)

Bien sûr, les gens disent qu’ils sont fiers des maréchaux et ils fêtent les poilus qui ont péri comme les chevaux dans la boue froide et le sang figé.

Mais ils se souviennent aussi que les gendarmes sont venus les chercher dans les fermes et que les officiers tiraient sur ceux qui mollissaient.

Ils sont partis côte à côte, les hommes et les chevaux pour l’ignominie d’une boucherie organisée.

La seule victoire qui vaille est celle qu’il faut gagner contre la guerre et contre les capitalistes qui l’ont voulue.

 

(*) Le collier rouge - Jean Christophe Rufin - Collection Blanche, Gallimard - 2014

Partager cet article
Repost0
29 juin 2018 5 29 /06 /juin /2018 05:13

29 juin 2018

L'incident ayant motivé l'interdiction de consommer l'eau à Belverne a été résolu. Les dernières analyses réalisées par l'ARS indiquent que l'eau distribuée à Belverne est à nouveau conforme aux exigences sanitaires.

Partager cet article
Repost0
21 juin 2018 4 21 /06 /juin /2018 21:39

Jeudi 21 juin 2018

L’eau distribuée à Belverne est momentanément impropre à la consommation. Cette mise en garde a été émise cet après-midi par la radio "Bleu Belfort", suite à la publication des résultats de la dernière analyse réalisée par l'Agence régionale de la santé (ARS). La contamination qui a été décelée pourrait causer des pathologies telles que des gastro-entérites ;

 

Voici les mesures à prendre :

  • Pour la boisson, la glace, les glaçons, le lavage des dents, la préparation des aliments et le lavage des légumes crus, il ne devra être utilisé que des eaux embouteillées.

  • Pour les autres usages (toilettes corporelle, vaisselle, WC, lavage des sols), l'eau du robinet pourra être utilisée.

  • En cas de doute pour l'abreuvage des animaux domestiques ou d'élevage, le vétérinaire est seul compétent pour déterminer d'éventuelles restrictions d'usage.

 

Partager cet article
Repost0