Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : information à Belverne
  • : Développer l'expertise citoyenne. Permettre aux habitants d'un petit village de prendre part à la gestion de leur commune. Services publics, chantiers, urbanisme, budget..., chacun peut s'informer, réfléchir, se forger une opinion sur les sujets dont débat le conseil municipal au niveau local et aussi plus globalement comprendre les grands enjeux du Monde en pleines tribulations...
  • Contact

Recherche

Avis !

 

zone-hors-tafta.png 

 

      

     

 

 

 

 

 




 

20 décembre 2021 1 20 /12 /décembre /2021 18:19

Compte rendu de la
réunion du conseil municipal,
le mardi 21 décembre 2021 à 18h.

Attention: Pour que certaines décisions soient prises en connaissance de cause et pouvoir donner "un avis éclairé" (c'est le terme réglementaire), il serait judicieux de lire au moins le deuxième point du compte rendu du dernier conseil communautaire qui s'est tenu le 9 décembre dernier.

Ordre du jour:

- Information sur la modification du conseil municipal
M. le maire annonce au conseil que pour des raisons médicales, heureusement peu graves, il va devoir réduire temporairement ses activités au service de la commune. Si les deux adjoints ne ménagent pas leur peine à leurs postes respectifs, ils mesurent la charge supplémentaire considérable qui résulterait de devoir en plus, traiter la partie administrative, et les innombrables réunions si chronophages. D'un commun accord, ils proposent de nommer le Pascal au poste de 1er adjoint, de recréer un poste de 3ème adjoint pour y nommer le Serge, et le Nicolas garde son poste. Dans la réalité, pour adopter cette configuration, le parcours réglementaire va prendre un certain temps avant que le conseil puisse valider ces modifications par délibération.


- Projets économiques durables pour notre commune
Les baisses de ressources auxquelles les communes doivent faire face, les poussent à chercher de nouveaux gisements ! La création d'une centrale photovoltaïque communale est envisagée. La commune est propriétaire d'un terrain regroupant trois caractéristiques indispensables pour mener à bien ce projet. Il faut avoir un terrain pollué ou une friche industrielle à réhabiliter, il faut disposer d'une ligne 10.000 Volts à proximité, il ne faut pas d'ombre. Nous disposons d'un terrain de 3 à 4 hectares répondant à ces 3 critères.


- Modification délibération ONF
En application des préconisations du plan de gestion établi par l'ONF, deux parcelles devaient être récoltées cet hiver, mais ces coupes seront reportées en raison de la situation sanitaire de nos forêts, qui nécessite des interventions "chirurgicales" pour prélever et valoriser les chablis et autres bois fragilisés ou secs.


- Taxe foncière bâtie
Lors de la dernière réunion du conseil communautaire (lien ci-dessus), la CCPH, (entendons-nous bien, la CCPH, ce n'est pas seulement Héricourt ni seulement M. Burkhalter, ce sont les représentants d'Héricourt ET ceux des villages environnants et parfois aussi, le cabinet KPMG),  donc la CCPH a présenté un certain nombre de projets, subventionnés certes, mais à quel prix. Pour les réaliser, elle doit absolument conserver voire augmenter le montant des aides qu'elle reçoit; DGF, FPIC....  Pour y parvenir, il faut satisfaire à un certain nombre d'obligations plus pernicieuses les unes que les autres et parmi celles-ci, harmoniser sur le territoire intercommunal, un ratio nommé: Effort Fiscal Agrégé. Et à quoi sert cette usine à gaz technocratique direz-vous? Eh bien le produit de ce calcul est  un indice numérique proche de 1, que les "sachants" consultent comme on consulterait un oracle. mais dont ils connaissent le résultat et la fonction: fournir le prétexte pour augmenter les impôts fonciers sans que personne apparemment ne soit responsable de la décision qui s'impose  en prenant l'apparence du fait mathématique indiscutable. Héricourt a un EFA de 1,23, Belverne est à 0,85... Il faut augmenter vos taux d'imposition, M. le maire de Belverne. Notre maire a été le seul à dénoncer l'inanité du processus, mais M. Burkhalter a vite coupé court aux récriminations, en rappelant qu'il garde la haute main sur les décisions d'attribution des fonds de concours (14000 € pour Belverne l'an prochain), il sait qu'il y a peu de risques que nous refusions de voter l'augmentation "proposée". Pourtant, les seules simulations dont nous disposons sont celles que M. le Maire a lui-même réalisées "à la louche" pour avoir un ordre de grandeur. Apparemment, si l'augmentation du taux n'était "seulement" que de 2,2%, chaque foyer paierait environ 25 € de plus à ce titre. Mais ça n'empêcherait pas l'état d'augmenter les bases, le département d'augmenter ses taux et ainsi de suite... Des salaires en berne et une fiscalité galopante, c'est le projet satanique qui avance: "Vous ne posséderez plus rien et vous serez heureux".

- Modification sur le barème de calcul de la facture d'eau
Le barème dégressif utilisé pour la facturation de l'eau, avait été établi de manière à ce que les agriculteurs, dont les bêtes boivent beaucoup, ne soient pas assujettis à des factures astronomiques. De nos jours, alors qu'il n'y a plus de paysans, ce dispositif n'est plus justifié. Un prix unique de 0,90€ le m3 est validé. Il permettra à la commune de recouvrer la même somme qu'avec les anciens tarifs. Individuellement, les petits consommateurs verront leur facture diminuer, les gros consommateurs constateront une petite augmentation, à moins qu'ils soient plus économes à l'avenir!

 

- Questions diverses
* M. le maire a encore eu une idée pour palier la baisse de nos ressources forestières. Il s'agirait de proposer un service qui s'est bien développé dans les régions voisines, mais qui n'existe apparemment pas encore en Franche-Comté; la création d'un cimetière animalier à côté du... cimetière. Le terrain a de bons atouts, le modèle économique semble solide chez nos voisins Alsaciens. Mais avant de se prononcer, il y a un gros travail administratif et réglementaire à faire...

*Fabien profite de cet instant pour présenter au conseil le jeu de société qu'il a créé à Belverne, le jeu dont il ne faut pas prononcer le nom,  et dont la commercialisation vient tout juste de débuter.
Retrouvez l’univers de Bloody Harry, la BD parodique et délicieusement drôle, écrite et dessinée par Alexandre Arlène dans un jeu de cartes d’ambiance méchant et bien fun ! Vous êtes un fan d’Harry Potter ? Vous aimez l’humour ? Vous adorez faire des crasses à vos potes ou aux membres de votre famille ? Bloody Harry va animer avec succès vos moments ludiques

 

 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2021 5 26 /11 /novembre /2021 19:54

Compte rendu de la réunion du conseil municipal,
  du vendredi 22 novembre 2021
Un Conseil d'anthologie,
et c'est peut-être le dernier avant longtemps;
PaSS NAZItaire oblige!

L'ordre du jour de cette réunion était succinct, "Revalorisation du taux de la taxe d'aménagement", et la réunion promettait d'être courte, mais ce sont les questions diverses, avant, et surtout, après avoir épuisé l'ordre du jour, qui allaient constituer le plat de résistance...

EN ATTENDANT LA REUNION
En attendant 18h30, au fur et à mesure que les conseillers  arrivent, la boîte de masques placée en bout de table, rappelle que la muselière est à nouveau obligatoire. Chacun y va de sa petite boutade; résigné, "C'est comme ça!", obéissant, "C'est la loi!", silencieux "...!", contraint, "Sinon je ne peux plus rendre visite à la mamie à l'EHPAD", prophétique, "il va être mis à jour, il faudra être vacciné pour participer aux réunions du conseil !", fataliste, "Je ne viendrai plus!" ironique, "pour être protégé comme Castex!",... Volontaire, "j'en connais qui ont été hospitalisés, alors...", Avec 9 personnes, on trouve à peu près tous les profils de la population générale réunis autour de la table. Curieux, "Comment chacun explique-t-il qu'il soit prêt à se faire injecter un produit expérimental (AMMconditionnelle) dont on a la preuve jusqu'au plus haut niveau de l'état qu'il ne protège de rien, pas même le premier ministre, ni de la contamination, ni de la transmission. Apparemment, plus personne ne semble croire encore à une véritable efficacité, mais désormais, et à défaut de mieux l'argument restant est que l'injection protégerait des formes graves... Cette allégation ne tient pas plus debout que les précédentes comme l'a montré par exemple le rapport du 06/08/21 (pages 18 et 19) du Public Health England. En effet, en Angleterre, du 1er févier au 2 août 2021, sur les 742 morts covid recensés il n'y avait que 253 personnes non vaxxinées; et dire que les 489 autres étaient persuadées qu'elles étaient protégées contre les formes graves, les malheureux!

Une nouvelle campagne de vaccination (1ère, 2ème, 3ème dose...) précède et accompagne systématiquement une "nouvelle vague"...! Ci-dessous, en Israël, on observe la concomitance parfaite entre chacune des trois premières campagnes de piquouzes, et les vagues épidémiques successives qui les accompagnent.

https://ds1.static.rtbf.be/article/image/770x433/0/5/3/824d88ce4c7956c43d699dda79796443-1630595970.jpg


Mais il n'y a pas besoin d'aller si loin, le phénomène est identique en France; il suffit de regarder autour de nous. Les résidents des EHPAD qui ont été les premiers à recevoir la troisième injection, ont massivement contracté la maladie dans les jours et les semaines qui ont suivi (18 malades à Giromagny, 25 à Vesoul fin novembre).

A l'heure où le sinistre de la santé, Véran, lance la 3ème dose pour tous, et avant de (se) sacrifier au nouveau rite bisannuel pour la troisième fois, n'importe quel esprit curieux devrait consulter des médias hors de France comme par exemple le site de la RTBF, en français donc, ou celui du NEW-YORK Times, en anglais, pour savoir ce qui va se passer... ou ce qui se passerait si on laissait les médecins prescrire les bons médicaments (qui protègent effectivement); c'est à lire, en anglais, dans le Hindustan TIMES" par exemple. Ce journal rapportait le 18 octobre que dans l'Uttar Pradesh en Inde, l'un des états qui utilisent systématiquement l'Ivermectine (pour les malades ET leur entourage), et bien qu'il soit le plus peuplé du pays, quarante-deux districts sur soixante-quinze étaient désormais "covid-free", dix-sept n'avaient qu'un malade et que sur 200 millions d'habitants, il n'y avait que 123 malades hospitalisés et aucun mort à déplorer dans les dernières 24 heures.

Probablement que les trois quarts des personnes autour de la table ne peuvent admettre, ni même concevoir qu'en occident, la dictature sanitaire qui nous interdit l'accès aux traitements du Covid, soit capable de laisser mourir, privés de traitements, les personnes fragiles, pire, que l'action maléfique de nos gouvernements ait pu être totalement préméditée, planifiée, organisée... Dans le cadre d'une discussion informelle, il n'est pas possible d'exposer des documents absolument incontestables qui attestent du fait que l’instrumentalisation de "maladies inoculées" avait été envisagée de très longue date, ainsi que le rapporte le fameux ouvrage, publié officiellement en 1903 et qui en train de devenir prophétique: (Dixième protocole: il faut que dans tous les pays on trouble continuellement les relations qui existent entre le peuple et les gouvernements, les hostilités, les guerres, et même le martyre de la faim et du besoin, des maladies inoculées...). Au fil du temps et au fur et à mesure que les choses se sont mises en place, des "fuites" organisées ont commencé à familiariser les "élites" avec le concept. C'est par exemple ce qu'a fait Jacques Attali dès 1979, dans une vidéo qui ne nous était pas destinée et que ceux qui veulent conserver leurs illusions ne devraient pas regarder!.


1979 : Attali explique comment la dictature sanitaire sera mise en place!

Il n'annonce pas encore "Avec le PaSS je suis libre", mais il détaille ce qui n'était encore qu'un incroyable projet: "Sous prétexte de liberté, créer les conditions de l’aliénation la plus formidable, l'aliénation par soi-même, volontaire, à une norme imposée de l'extérieur (...) On fera que, ce qui est la forme absolue de la dictature, que chacun d'entre nous ait "librement" entre guillemets, envie de se comporter comme un esclave. (...) Ce qui est fascinant, c'est que c'est à travers la médecine, à travers le Bien et le Mal, à travers le rapport à la mort que cette nouvelle forme de société totalitaire est en train de s'installer." Voilà énoncée en 1979, la véritable et profonde raison qui fait que les médecins se sont vus interdire la prescription des traitements précoces du Covid-19. C'est aussi la véritable raison pour laquelle, les Pfizer et compagnies étaient prêts si rapidement à faire des profits faramineux, c'est encore la véritable raison pour laquelle, de façon incompréhensible, ahurissante, des milliards d'individus ont été si bien conditionnés qu'ils continuent à aller se faire injecter, une fois, deux fois, trois fois, quatre fois... un produit qui, non seulement ne protège guère, pas longtemps, mais au prix des effets secondaires les plus nombreux et les plus graves dans l'histoire de la "vac6nation".
Jusque là, la kommandantur est satisfaite, tout se passe comme prévu!

 

C'est l'heure,  le clocher sonne la demi,  M. le Maire clôt la discussion qui est restée courtoise, tous respectant le choix que chacun fait en conscience et en confiance avec son médecin traitant, en fonction des facteurs de comorbidité, des pressions et des mensonges que chacun subit, ou des données auxquelles il a accès, parmi toutes les sources authentiques disponibles, même si, souvent, celles-ci sont difficilement accessibles.

 

LA REUNION
Deux conseillers absents excusés.
L'ordre du jour de cette réunion était succinct, "Revalorisation du taux de la taxe d'aménagement"

Revalorisation du taux de la taxe d'aménagement.
Cette taxe était restée en sommeil depuis des années, et pour cause, la commune n'avait pas eu à aménager de terrains ! Contrainte à avancer des sommes conséquentes pour couvrir les dépenses engendrées par les travaux de viabilisation du lotissement, les communes peuvent instaurer une taxe, dite taxe d'aménagement. Payable une seule fois par les acquéreurs des terrains, son taux était resté symbolique à 1%; considérant qu'il peut dépasser 10% dans certaines communes proches, sur proposition du maire, le taux est fixé à 4%. 

.

LA FIN DE LA REUNION
Questions diverses
Personne n'ayant de sujet à aborder ou de question à poser, M. le maire prend la parole. C'est sur un ton grave qu'il s'adresse au conseil.

Il souhaite nous faire part de son ressenti et du constat qu'il tire de sa courte mais déjà riche expérience au poste de premier édile.
Après avoir consacré beaucoup de temps à un important travail d'archivage, de classement, d'inventaire, de prise de contacts, il commence à pouvoir prendre un peu de recul et de hauteur. Il nous fait une remarquable synthèse de la situation.

- Sa première remarque, c'est que la fonction est incroyablement usante et chronophage; il nous détaille sa journée de la veille, réunion tout le matin à pétaouchnoc, à 13 heures et quelques, repas sur le pouce, retour à la mairie avant 14 heures pour essayer de contacter des services administratifs décimés par les « réformes », si surchargés qu'un appel en cours d'après-midi a peu de chances d'aboutir avant la fermeture du service. La réduction du nombre de fonctionnaires, menée depuis des décennies montre ses effets directs, mais aussi ses effets pervers. En matière d’organisation du territoire, l’administration couvrait tout le pays avec ses services naturellement décentralisés. Aujourd’hui, alors que l’on ne parle que de décentralisation, il n’y aura bientôt plus personne nulle part. Le moindre renseignement pour une petite commune qui ne dispose évidemment pas de services spécifiques (urbanisme, fiscalité, environnement…) se solde par des heures de musique... d’attente. La moindre initiative requiert, non pas des heures de travail, mais des heures de téléphone, et le manque de personnel se fait aussi ressentir dans le traitement des dossiers par des services en sous effectifs constants. Ainsi il a fallu beaucoup plus de temps pour déterminer où installer l’abribus que pour le poser en quelques minutes avec le camion du marchand de bois et la grue du débardeur ; démontrant au passage l’efficacité de l’horizontalité chère à un philosophe Franc-Comtois célèbre : Proudhon. En ce qui concerne le lotissement, malgré toute la bonne volonté du maire, le chantier d’aménagement qui devrait être terminé, ne commencera, si tout va bien, qu’au mois de mars. D’ici là, Dieu sait quelles arguties pourraient être invoquées. Le maire se décrit comme s’il devait sans cesse marcher entravé avec des chaînes et chaussé avec des semelles de plomb. Cette fonction autrefois si convoitée est devenue un véritable sacerdoce, particulièrement dans les petites communes.

- Le deuxième sujet dont il tient à aviser tout le monde, concerne la situation financière de notre commune qui ne diffère pas de toutes celles qui nous sont comparables. L’attrition des dotations de l’État, Dotation Générale de Fonctionnement, Dotations de péréquation communale ; Dotation de Solidarité rurale, Dotation Nationale de Péréquation… ne permettent plus de faire face à ce qui relève des prérogatives de la commune alors que de nouvelles obligations s’amoncellent et que les prélèvements obligatoires explosent… La forêt, en crise, taxée, re-taxée (nouvelle Contribution Volontaire Obligatoire ), fragilisée ne permettra plus de dégager les excédents nécessaires pour subvenir à l’augmentation des dépenses imposées. La Taxe Professionnelle perçue par la commune grâce à l’installation et à la domiciliation de l’entreprise Razel à Belverne pendant les travaux de la 2X2 voies a été transférée à la CCRC en 2011 au moment de la mise en place du Pacte Financier et Fiscal. Cette opération avait pour objectif d’augmenter le Coefficient d’intégration Fiscale de la CCRC et par conséquent sa DGF. Un pacte avait alors été conclu entre la commune et la CCRC, par lequel celle-ci s’engageait à reverser le montant transféré, majoré de 1 %, à la commune, sous forme de fond de concours. Ce pacte nous a permis d’échapper aux effets de la suppression de la Taxe Professionnelle, perçue par les communes, et remplacée par la Contribution Foncière des Entreprises, perçue par les intercommunalités. Depuis 2006, la commune a bénéficié, sous forme de taxe Professionnelle d’abord, puis de fonds de concours versé par la CCRC ensuite (Communauté de Communes de Rahin et Chérimont), d'une somme qui, tout en étant passée de 30.000€ à 24.000€ par an représente encore aujourd’hui plus du double du montant des recettes des impôts locaux.

Au cours de cette période, notre commune a quitté la CCRC et rejoint la CCPH (Communauté de Communes du Pays d’Héricourt) qui, pour nous « accueillir » s’est engagée à respecter l’engagement pris avec la CCRC. Mais, désormais, certains élus de la CCPH remettraient en cause cette attribution... Par ailleurs, le service de l’eau est devenu une pompe à fric telle que, l’eau offerte gratuitement par la nature, gérée bénévolement par les élus, va néanmoins atteindre des coûts prohibitifs pour les usagers (obligations réglementaires nouvelles, taxation de tout ce qui sort de la source, et autres taxes en pagaille, sans parler de l'éventualité de la voir confier à Véolia par la CCPH…), et dans ce cas, ce ne seront plus les finances communales exsangues qui pourront maintenir le service à flot ! La gestion « en bon père de famille » des petites communes rurales va devenir intenable, sauf miracle.

- Le troisième point de ce carte sur table, c’est l’engagement ; M. le Maire confie avec sincérité que l’idée de raccrocher les gants lui traverse parfois l’esprit. Mais après avoir fait l’état des lieux avec tant de justesse, il ne peut s’empêcher de penser; il songe à passer à l’action. Pour résister, il cherche des solutions, sans céder à la facilité, sans tomber dans le piège que préconisaient les protocoles en 1903 ; (sixième protocole - « l’absorption des fortunes : Dépouiller l’aristocratie des Gentils de ses terres parce que leur indépendance est assurée par leurs ressources. Pour arriver à ce but, la meilleure méthode est d’élever les impôts et les taxes »). Pour nous, la seule solution, en attendant de se débarrasser de la mafia mondialiste qui a résolu d’asservir l’humanité, c’est de ne pas systématiquement courber le dos et de trouver de nouvelles ressources. Et le maire y travaille déjà ! C’est à l’aune du défi qui nous est lancé et dans cette perspective que le conseil doit faire bloc contre l’ennemi.

Le programme de ceux qui nous gouvernent, et pas seulement la camarilla actuelle, consiste à décourager les élus, faire exploser les dépenses communales, supprimer leurs ressources et endetter les communes. Par le fric, chasser les ruraux modestes des campagnes comme ils ont chassé le petit peuple de Paris à partir de 1871, asphyxier les communes et leur couper la tête, asservir les gens, voilà le point commun de toutes ces mesures. Le témoignage du maire ce soir, a été un véritable plaidoyer pour la ruralité et contre le mondialisme dont les effets, apparemment éparpillés, sont en fait parfaitement coordonnés, détruire toute autonomie, pour tout contrôler, regrouper le peuple dans l’habitat collectif urbain, asservir l’humanité tout entière. Exagéré ? Klaus Schwab, le gourou des ultra-riches expose leur programme sur le site du forum économique mondial de Davos (World Economic Forum) dont il est le président. Ils ne se cachent même plus : « You’ll own nothing and you’ll be happy »« Vous ne posséderez rien et vous serez heureux ».

Certains diront que nous sommes insignifiants, trop petits pour résister, mais nous sommes nombreux, le monde entier est en révolte et entre en résistance contre ce que les religieux, (du moins ceux qui ne sont pas lucifériens, mondialistes, covidistes), nomment de façon allégorique, le serpent, la Bête, le diable, Satan, Lucifer, les forces du Mal.

Le combat qui s’est engagé a une dimension toraïque, biblique, eschatologique (relative à la science de la fin des temps) et Macron lui-même l’a annoncé ; « Nous sommes en guerre » et « "La Bête de l’Évènement est là, et elle arrive." »; il est persuadé que la Bête, c'est lui. Si la presse « lèche c.. » en France ne moufte pas, la presse étrangère elle, ne s'y est pas trompée et ne manque pas une occasion de pousser Macron dans son délire ; et dans le cas du journal américain, Time magazine, ci-dessous, avec un sacré talent, ou un talent diabolique?

Photo 1 - TIME VOL.190 n°21 20/11/2017  Macron, next leader of Europe/ The Texas massacre

 

La fin des 2000 ans de Grâce, vraiment?

Ce monde complètement fou, l'instrumentalisation de cette plandémie et de ces retombées universelles plus délétères que le virus lui-même, la destruction de la santé, de l'hôpital, des personnels, des entreprises, du Droit, de l’État de droit, des libertés, l'atomisation des familles, de l'économie, des salariés, des peuples, c’est précisément ce dont il est question, plus particulièrement dans la deuxième partie de cet entretien publié le 24 novembre 2021. Le Rav (rabin) Dynovisz et ses deux invités s’opposent radicalement aux forces diaboliques obscures et éclairent de leur lumière les crises, économique, sanitaire, philosophique, spirituelle, toutes coordonnées et instrumentalisées, que nous traversons, et qui pourraient déboucher sur un nouveau champ de bataille... au sens propre. Ils analysent, expliquent de façon à la fois théologique (Nemrod) et académique (économie) comment les forces du Mal, les mafias politiques inféodées aux puissances d’argent, ont pris le pouvoir presque partout.

 

Titre de cette vidéo d’une richesse incroyable, censurée par Youtube, mais à voir et surtout écouter attentivement en cliquant sur ce lien :

Le monde est en danger - Rav Dynovisz cours avec Guy Milliere et M Ababou

 

Note importante : Le partage de cet entretien est aussi l’occasion de tordre le cou à une idée reçue très répandue faisant l’amalgame entre « Les protocoles des Sages de Sion » et « les Juifs ». Le Rav Dynovisz témoigne de l’erreur de cette fausse évidence et prouve par son engagement contre les forces du Mal d’où qu’elles viennent, que nous avons les mêmes ennemis. Si les protocoles attribuent à un auteur juif, l’écriture de ce brûlot, rien ne permet d’en être sûr et quand bien même, cela ne prouverait rien non plus. Cet ouvrage a d’ailleurs, déjà été vraiment ou faussement identifié à plusieurs reprises (Sergueï Nilus, Matweï Golowinsky…), et finalement, que l’auteur soit découvert ou qu’il reste inconnu n’a guère d’importance. Aujourd’hui, ce qui compte, c’est d’observer les progrès rapides dans la réalisation des protocoles; ce qui nous les fait considérer comme un livre d’histoire écrit par anticipation, une sorte de livre dont nous serions les victimes ou les héros ? Par extension, comme l’Histoire n’est pas tout à fait finie, on peut, sans "spoiler" la fin, s’étonner de la frénésie de nos gouvernants qui se dépêchent d’exécuter les dernières mesures...

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2021 4 25 /11 /novembre /2021 09:29

Le Président de l'Association Communale de Chasse Agréée (ACCA) de Belverne a publié  le bulletin ci-dessous afin de porter à connaissance des belvernois les  raisons pour lesquelles des actions de chasse ont été menées à proximité immédiate du village cet automne.
Cette initiative judicieuse et inédite consistant à aviser la population mérite d'être reconduite et même anticipée pour éviter la survenue d'incidents que chacun, chasseur comme non chasseur, souhaite évidemment éviter.

:
Informations spéciales animaux sauvages :

Comme vous l’avez remarqué ces derniers temps sur notre commune, comme dans les communes voisines, il y a une recrudescence importante des dégâts sur les propriétés privées dus aux animaux sauvages (chevreuils et sangliers).

L’Association de Chasse Communale Agréée de Belverne met tout en œuvre pour contrer les agissements de ces animaux sauvages.

  1. Depuis Septembre, 3 Battues organisées entre le village et la 2 x 2 voies zone La Noye(3 sangliers de prélevés !)

  2. Dimanche 21 Novembre 2021, avec l’accord de la Fédération de Chasse et de la Préfecture de Haute Saône, sous la surveillance du Lieutenant de louveterie mandaté par la Préfecture, battue organisée dans la réserve de chasse de la commune, soit la zone des Meillères et des Hautôts (seul était autorisé le tir de sangliers, de ce fait 5 sangliers de prélevés sur les 37 de comptabilisés!). Nous avons à déplorer la perte d’un chaton tué par un des chiens de chasse. Il y avait lieu d’intervenir au plus près des maisons, les sangliers étant dans les plus proches fourrés.

L’A.C.C.A. tient à préciser que la dite réserve à été mise en place autour du village suite aux plaintes de certains habitants ! Afin qu’il n’y ait plus de chasseurs postés avec armes autour du village ! Par contre, lors des battues dans la réserve, seuls les traqueurs ont le droit de porter une arme déchargée pour leur protection et celle de leur animal de chasse, tous les chasseurs postés sont toujours dans la limite des 150 m des habitations.

Par contre, il est demandé à tous les habitants de la commune de tenir leur chien en laisse lors de leur promenade en forêt, surtout lorsqu’ils pénètrent dans la réserve.

2 raisons pour cela :

  1. Pour la sauvegarde des petits chevreuils !

  2. Pour la sauvegarde de vos chiens, en effet, sur certaines communes (ex : Chenebier) des chiens de promeneurs non tenus en laisse qui ont pénétrés dans des fourrés en sont ressortis sérieusement blessés par des sangliers récalcitrants.

Le Président de l’A.C.C.A. de BELVERNE : Mr HASENFRATZ Nicolas.

Attention: Prochaine réunion du conseil municipal,
  le vendredi 22 novembre 2021

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2021 4 11 /11 /novembre /2021 11:13

Cérémonie de commémoration du 11 novembre 1918

Cette année, tous les citoyens ont été autorisés à assister LIBREMENT à la cérémonie dont ils avaient été privés l'an dernier. Impeccablement organisée, celle-ci s'est déroulée avec le concours de l'harmonie de Belverne, sous la baguette de M. Caron. Le vin d'honneur qui clôt habituellement l'évènement restant soumis à la présentation d'un laissez-passer, le PaSS prétendument sanitaire dont tant de pays se passent très bien (*), la municipalité a décidé d'annuler ce moment qui doit rester un moment de convivialité, refusant ainsi de se rendre complice d'un apartheid, faussement sanitaire et véritablement totalitaire.

(*) Voyez la situation dans les pays dont nos merdias ne nous parlent jamais. En Inde, l'état d'Uttar Pradesh est le plus peuplé du pays avec 200 millions d'habitants. Il est le premier à avoir mis en prison les fonctionnaires, politiciens, médecins corrompus qui interdisaient les traitements précoces pour promouvoir la vax6nation. Depuis, les traitements fondés sur l'utilisation systématique de l'IVERMECTINE (cas contacts ou cas avérés) ont permis non seulement de réduire  drastiquement le nombre de morts, mais aussi de bloquer la circulation du virus. Le "Hindustan TIMES" rapportait le 18 octobre que dans cet état, quarante-deux districts sur soixante-quinze sont désormais "covid-free", dix-sept n'avaient qu'un malade et que sur 200 millions d'habitants, il n'y avait que 123 malades et aucun mort à déplorer dans les dernières 24 heures. En ce jour de commémoration, nous sommes en droit de nous interroger: quand la France se libérera-t-elle?

A gauche, les musiciens, au centre notre poilu, à droite M. le Maire et le premier adjoint; tous plongés dans un épais brouillard qui ne cache pas seulement les collines environnantes.

Cérémonie de commémoration du 11 novembre  - 11/11/21
Partager cet article
Repost0
31 octobre 2021 7 31 /10 /octobre /2021 22:10

Le "World Economic Forum", parfois appelé Forum Économique de Davos est à la fois connu comme un "think tank" et comme la réunion annuelle de ses puissants membres, à Davos en Suisse. Ils réfléchissent à notre avenir, se concertent et coordonnent leurs actions pour forger le monde à leur façon. Très près du but qu'ils se sont fixés, ce projet qui, tant qu'il était caché, répondait à la définition d'un complot, a été révélé, au moins depuis 2016. Les grandes lignes ont été dévoilées sur le site même du World Economic Forum (cette vidéo est en anglais, mais elle est présentée en français ci-dessous; LE PLAN QU'ILS SUIVENT). Tout est officiel, mais si c'était juste incroyable avant le Covid, maintenant, non seulement ça devient crédible, mais ça se réalise. Bon, d'accord, le weforum.org, n'est pas le site plus fréquenté, leurs vidéos ne sont pas visibles sur facebook ou Youtube, mais ce n'est pas introuvable non plus; il suffit de cliquer ci-dessous pour connaître (en français)

LE PLAN QU'ILS SUIVENT

Aussi surprenant que ça puisse paraître, il n'y a "rien de nouveau sous le soleil"; l'idée du totalitarisme qui vient n'est pas nouvelle. La littérature, grâce à des auteurs soit bien initiés soit simplement "en phase" avec le projet, a présenté des dystopies plus ou moins effrayantes qui préfigurent de loin en loin et de longue date, le monde que le World Economic Forum nous prépare. Voici, rien qu'en tirant un fil, un voyage de cinq siècles ponctué de quelques écrits... pour commencer.
- En 1516, Thomas More, publie en latin "Utopia", un ouvrage présentant, l'ébauche du communisme, du socialisme, expérimentée sur l'île imaginaire d'Utopie, comme étant "la meilleure forme d'organisation politique". L'expérience a fait long feu, mais le mot et donc l'idée sont toujours là.
- En 1623, Émeric Crucé, un moine, écrivain, homme politique français publie le "Nouveau Cynée" ou Discours d'Estat représentant les occasions et moyens d'establir une paix générale et la liberté de commerce pour tout le monde". Il imagine une Assemblée permanente des Princes pour préserver résolument la Paix, ou de leurs représentants, siégeant à Venise; ce qui témoigne s'il en était besoin du prestige qu'avait acquis cette ville à la Renaissance. Source du "
messianisme européen" développé par la communauté juive de son "ghetto" (regroupement volontaire en un lieu réservé protégeant la vie juive) qui rayonnait alors dans toute l'Europe, elle est encore de nos jours le siège de "La Commission de Venise" du Conseil de l'Europe, un organisme chargé de procurer des conseils juridiques à ses états membres et de fournir une aide juridictionnelle d'urgence aux états en transition.
- En 1717, deux communautés puissantes mais disséminées, créent la Franc-maçonnerie dite spéculative (le "Rite Écossais Ancien et Accepté du Grand Orient de France est toujours régi par les Constitutions d'Anderson et Désaguliers, des pasteurs protestants, et le B'nai B'rith apparu quelques années plus tard est la plus vieille organisation juive toujours en activité dans le monde).  Cette force d'intervention secrète pyramidale et très cloisonnée a pour objectif d'accélérer l'Histoire, de renverser l'ordre établi (catholicisme compris) et de propager l'utopie (ordo ab chaos).
- En 1792, Anacharsis Cloots écrit "La République Universelle", il est le premier penseur d'un constitutionnalisme mondial. Quatre mois avant Robespierre, il est guillotiné à Paris le 24 mars 1794; mais le mondialisme ne disparaît pas avec lui.
- En 1884, le Pape Léon XIII, dénonce les plans et desseins de la Franc-maçonnerie, dans son encyclique "Humanum Genus".
- En 1895, sous la plume de Herbert George WELLS, paraît "La machine à explorer le temps". Le lecteur est projeté en l'an 802.701, l'évolution a conduit les descendants des hommes à se séparer en deux groupes; La Terre est devenue un paradis pour les Éloĩs, espèces d'écolos végétariens, androgynes, simplets et doux qui vivent  dans l'oisiveté pendant que les Morlocks, sortes de prolos sauvages ne supportant plus la lumière à force de vivre dans l'obscurité d'un enfer, vivent et travaillent sans relâche sous terre. La nuit ils attrapent des Eloĩs, incapables de se défendre, dont ils se nourrissent. L'année suivante WELLS publie "l’île du Docteur Moreau"  une préfiguration du transhumanisme. Très engagé politiquement, H.G. WELLS défend déjà l'idée d'un État Mondial; il faut dire qu'à partir de 1884, il a eu pour professeur de biologie à la Normal School of Science de Londres, un certain Thomas... HUXLEY, qui sera le grand-père, d'Aldous et de Julian! HUXLEY et WELLS étaient membres de la Fabian Society, comme tous les premiers ministres travaillistes anglais jusqu'en 2010.
- En 1903, paraissent "Les protocoles des Sages de Sion", un programme de prise de contrôle du monde, toujours dénoncé comme un "faux", mais dont on peut suivre pas à pas, la réalisation qui arrive à son terme.
- En 1932, Aldous HUXLEY, le petit-fils de Thomas HUXLEY publie un roman quasi prophétique, "Le meilleur des Mondes". Celui qu'ILS nous préparent!
- En 1949, lorsque George ORWELL publie "1984", il situe son roman dans une société qu'il dénonce, très inspirée du modèle socialiste totalitaire en vigueur; en Allemagne nazie, dans "Le meilleur des mondes", en URSS ou sur Utopia.
- De 1950 à 1969, Julian HUXLEY le frère d'Aldous HUXLEY, est le Premier président de l'UNESCO. Fondateur du WWF  en 1961, cet eugéniste aura été à l'origine de deux grandes institutions mondialistes; les fondations d'un constitutionnalisme mondial.  Même si ce ne sont pas ses écrits qui l'ont rendu célèbre, on doit aussi par exemple à Julian: "...notre meilleur espoir je pense doit résider dans le perfectionnement de nouvelles méthodes de contrôle des naissances(...) de préférence avec des méthodes immunologiques impliquant des injections"...
Bon, on marque une pause avec la machine à explorer le temps  car ceux qui ont eu la patience de lire jusqu'ici, comprendront d'une part, la filiation des événements passés et... à venir et d'autre part la caractéristique totalitaire ontologique, inscrite dans leurs gènes, des "démocrates" qui militent pour le Pass sanitaire, la vaccination obligatoire, la suspension du RSA pour les non-vaccinés, et qui sont prêts à voter toutes les restrictions de nos libertés!

- En 2019, Kosta Nikas, réalise ce court métrage intitulé "Utopia". Cinq siècles après Thomas More, il nous conduit et nous immerge dans la nouvelle Utopia que promeuvent aujourd'hui Klaus Schwab et le  Forum Économique Mondial.
La Vidéo Utopia de Kosta Nikas ayant été rapidement censurée sur Youtube (allez savoir pourquoi!), retrouvez-là sur Odysee en cliquant sur le lien ci-dessous:

 "Utopia" by Kosta Nikas

 

Référence électronique

Yona Dureau, « Venise et Safed : un lien kabbalistique du messianisme européen au XVIe siècle »Babel [En ligne], 4 | 2000, mis en ligne le 28 mai 2013, consulté le 14 novembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/babel/2862 ; DOI : https://doi.org/10.4000/babel.2862

 

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2021 5 29 /10 /octobre /2021 08:35

Compte rendu de la
réunion du conseil du 29 octobre 2021

La rédaction est terminée... et les questions diverses n'ont pas fini de faire causer! (à suivre !)

- Réseau d'eau
(compte rendu complet de l'inspection menée sur le terrain)

- Agence de l'eau: redevance pour le prélèvement sur la ressource en eau.
"Toute personne dont les activités entraînent un prélèvement sur la ressource en eau est assujettie à une redevance pour prélèvement sur la ressource en eau" (Source: article L213-10-9 du Code de l’Environnement - loi sur l’eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006).
Et ce qui devait arriver, arrive ! Après avoir imposé aux collectivités, la pose de compteurs à la sortie des sources et à l'entrée du château d'eau, sous peine d'une lourde astreinte (1800€ l'an dernier pour notre commune), ceux-ci ont été installés ce printemps et le résultat ne s'est pas fait attendre. Moins de 6 mois après, une première facture estimative est parvenue en mairie. Depuis que le débit est mesuré, nos sources nous ont déjà donné plus de 60.000 m3, soit environ 120.000 m3 par an. Sur ce volume, 6.800 m3 seront vendus aux ménages pour leur consommation annuelle. Le reste, avant d'être renvoyé au ruisseau quelques centaines de mètres en amont du point où il aurait dû arriver s'il n'avait pas été capté,  alimente les fontaines, soit par débordement du château d'eau (fontaine couverte), soit par branchement direct sur la conduite pour les trois autres.
Alors que le volume représentant la consommation annuelle totale vendue à l'ensemble des habitants, n'atteint pas 7000 m3, la loi sur l'eau et les milieux aquatiques (article L213-10-9 ci-dessus) charge les agences de l'eau, de recouvrer la redevance établie au titre du prélèvement TOTAL soit sur 120.000 m3.
Alors, prélèvement total, 120.000 m3 moins 7.000 m3 vendus aux habitants, il reste 113.000 m3 à taxer.
113.000 m3 multiplié par x?€ du m3 ça nous ferait xxxx € à répartir sur la facture de chaque habitant au prorata de sa consommation! 

Comme on ne peut ni payer pour toute l'eau qui sort des sources, ni empêcher les sources de couler, il faudra installer un dispositif à flotteur (type chasse d'eau), pour couper l'arrivée quand le réservoir est plein...  afin que l'eau déborde dans le bois, loin du village et surtout avant de passer dans un compteur. Si nous voulons garder vivantes et chantantes les fontaines publiques construites par nos aïeux et alimentées gratuitement et naturellement par gravité depuis le 19ème siècle, il faudra réduire leur débit à un filet pour être dans la tolérance accordée par l'article L213-10-9 III ou payer.  C'est ça,  "La soif de l'eau de Wall-Street".   En prévision des probables nouvelles dépenses imposées par la finance internationale, le principe d'une légère augmentation est validé. Le montant, pas encore calculé, ne devrait concerner que le prix du M3 (pas l'abonnement) et ne pas dépasser annuellement une dizaine d'€uros par foyer.

- Contrat de bûcheronnage et contrat de débardage
Cette année, en raison des circonstances exceptionnelles qui frappent nos bois, les coupes régulières prévues au plan de gestion seront repoussées. Ne seront abattus que les arbres périssants ou déjà secs; ce travail plus technique occasionne un léger surcoût d'exploitation (50 centimes de plus par m3 pour le bûcheronnage par exemple.

- Devis pose de panneaux routiers
16 poteaux pour panneaux de signalisation routière ou supports de barrières de protection des chemins forestiers doivent être installés. Trois offres ont été reçues. C'est l'entreprise Lockert de Champagney, qui obtient ce marché pour un montant de 1552€.

- Baux fermage
Une partie des terrains acquis par la commune (près de 10 ha) étaient loués à des agriculteurs qui les exploitent toujours. Les baux sont mis à jour; à raison de 81€ par hectare.

- Élimination  des déchets verts
Le volume de déchets verts traité par les déchetteries de la Com Com du Pays d'Héricourt est si important que le coût de leur élimination augmente de façon inquiétante. Des solutions, sont étudiées, parmi lequelles l'acquisition par la CCPH d'un broyeur mobile et la mise à disposition des habitants, du BRF (Bois Raméal Fragmenté) produit.

 

- CRTE : Contrat de Relance et de Transition Écologique :
Dans l'ordre du jour, M. le maire avait sollicité les conseillers pour faire des propositions de projets...

Après quatre ans passés au service des banques, coupable de haute trahison  et d'intelligence avec des puissances étrangères si ces crimes n'avaient pas opportunément été retirés de la constitution par son prédécesseur, voici qu'après quatre ans de destruction méthodique de l'économie, au mépris de la Constitution du pays des gens qui y vivent, des petites, moyennes ou grandes entreprises nationales (Alstom, Dassault, Airbus, Ariane...), des services publics en général et de la Santé en particulier (plus de 5000 lits fermés ces 6 derniers mois, plus de 15.000 suspensions de soignants, alors que partout on manque de personnel, dans les hôpitaux,  dans les Ehpad, que c'en est fini de la liberté de prescrire pour les médecins, que les ministres de la santé dénient aux malades du Covid, les soins précoces salvateurs, un laissez passer est instauré pour masquer une obligation, d'injections expérimentales (sous AMMconditionnelles), condamnée par les traités internationaux (Nuremberg, Helsinki...), voilà qu'à six mois des élections Macron (ce lien a été censuré alors en voici un autre: Le traître et le néant) et ses complices veulent "relancer" le pays. Que n'y ont-ils pensé plus tôt ? Comment vont-ils s'y prendre? Non pas en quittant le palais plus tôt que prévu hélas, mais par le recours à la dette, censée accélérer la relance et accompagner les transitions écologique, démographique, énergétique, numérique et économique dans les territoires.  Le Gouvernement aux abois propose aux collectivités territoriales un nouveau type de contrat : le Contrat de Relance et de Transition Écologique. Pour faire simple, on demande aux municipalités de trouver des projets pour bouffer de l'argent et donner pendant quelques mois, l'illusion d'une reprise; juste pour le temps des élections. Évidemment, si ça sert à quelque chose, c'est mieux; mais à lire les baratins en langue de bois qui ont déjà été déposés ici ou là, peu importe.

Vidéo Youtube: Langue de bois- Franck Lepage - Incultures
Vidéo Odysee: Langue de bois- Franck Lepage - Incultures.

 

-"Alors qui a des propositions ? ça patauge un peu.
-On pourrait former le projet de planter un verger communal, ça la sauvegarde des variétés anciennes, ça devrait être éligible?
-On pourrait mettre une parcelle ou deux du lotissement en réserve foncière pour satisfaire d'éventuelles demandes futures émanant d'enfants du village ;
- On pourrait, réaliser des échanges pour finaliser la création de parcelles forestières d'un seul tenant, dans les secteurs où la commune a acquis presque tous les terrains;
- mais tout ça ne coûte pas très cher; on n'y gagne pas grand-chose...
" Le meilleur d'entre nous à ce jeu, a consulté le site gouvernemental et a su en tirer quelques pistes; des thèmes porteurs, la planète évidemment, la lutte contre le réchauffement climatique, les mobilités douces, la transition écologique, l'économie sociale, circulaire et solidaire... Alors il nous donne des pistes plus ambitieuses, ce qui ne signifie pas forcément que cela constitue sa proposition; c'est juste un exemple:
-"On pourrait construire un bâtiment pour que les habitants y déposent du matériel qu'ils n'utilisent pas ou peu et qu'ils mettraient à disposition, pour qui en aurait besoin; le CRTE peut nous aider. Pour que ça marche, probablement que l'embauche d'un salarié permettrait de gérer la chose, le CRTE nous aiderait là aussi et si une formation s'avérait nécessaire pour ce nouvel employé, le CRTE peut aussi servir à financer l'insertion. Si on plante une haie autour de la structure, c'est bon aussi, adaptation de nouvelles essences, corridor écologique, biodiversité. Et avec des panneaux solaires sur le toit, électricité verte, bas carbone, maison à énergie positive, tout ça serait du plus bel effet dans le dossier." ...et ainsi de suite; on appellerait ça une ressourcerie, on n'en avait pas encore, et on se disait bien que ça manquait.
Remettons les pieds sur terre; les étudiants, les soignants et autres suspendus sont aux restos du cœur; en moins d'un mandat, Macron a produit plus d'un million de pauvres supplémentaires qui ont rejoint les 9 premiers millions et voilà sa nouvelle idée; le CRTE.
M. le maire rappelle que, par nos impôts et d'une manière ou d'une autre, même si on ne demande rien, c'est nous tous qui paierons ces "cadeaux" (NDLR: le remboursement de la dette), alors mieux vaut essayer de bénéficier de quelque chose. Dans le monde réel, des travaux d'isolation et l'installation d'un chauffage à pellets pourraient être envisagés dans le chalet de musique. Bon si quelqu'un a d'autres idées, il faut qu'il parle maintenant ou se taise à jamais!...

- Subventions aux associations
Comme chaque année, la municipalité accorde deux subventions de 50 €uros respectivement pour le Téléthon et pour le Souvenir Français.

- Suivi lotissement
Tout semble désormais conforme dans le projet d'aménagement du lotissement; la commune n'attend plus que l'arrêté autorisant le début des travaux.

- Questions Diverses
*
La mairie reçoit les différents courriers, motions, lettres ouvertes de collectifs (élus de Savoie, militaires, généraux et gendarmes, pompiers, médecins...), de plus en plus nombreux à dénoncer et à s'élever contre la destruction des droits et libertés fondamentaux auxquels est confrontée la nation. La situation est suffisamment alarmante pour ne plus pouvoir se permettre de fermer les yeux, il est temps de soutenir et au minimum, de relayer  l'effort de ces citoyens qui défendent la France, ses habitants et nos valeurs.
* M. le Maire a trois informations très importantes à partager afin que chaque habitant puisse y réfléchir...
1) La commune de Courmont et plus particulièrement les hameaux de la Verrière et des Terriers ont des difficultés d'approvisionnement en eau. En dehors de la période d'étiage d'automne, le débit des sources de Belverne pourrait à la fois, permettre de sécuriser l'alimentation en eau des hameaux et, générer quelques revenus pour la commune. Le CRTE dont il était question précédemment constituerait une belle opportunité pour réaliser des travaux utiles, à bon compte.
2) Une société strasbourgeoise spécialisée dans l'installation de centrales photovoltaïques a pris contact avec M. le maire et propose de venir présenter un projet de construction sous réserve que 3 ou 4 hectares soient disponibles pour cette activité, censée être rémunératrice pour la commune.
3) Le Plan Local d'Urbanisme Intercommunal (PLUI) de la Communauté de Communes du Pays d'Héricourt (CCPH), est en cours d'élaboration. Il remplacera notre "carte communale" et deviendra notre nouveau document d'urbanisme;  c'est pour ça que ça nous concerne (!) Il est, paraît-il,  presque terminé et le moins que l'on puisse dire, c'est que jusqu'à maintenant, la CCPH ne s'est guère préoccupée de notre avis. Mais là, il manque une pièce au dossier et la Com Com pense subitement à nous! Des aires d'accueil pour les gens du voyage, d'une capacité totale de 20 places doivent impérativement être prévues à l'échelle intercommunale. Il s'agit de trouver 4 communes volontaires, pour faire aménager quatre aires de stationnement, de 50 ares et d'une capacité de 5 places chacune. Aucune commune n'est volontaire. Pourtant, des incitations motivantes sont proposées; en cas d'accord, les travaux d'aménagement et d'entretien seront intégralement pris en charge par la CCPH, la dotation globale de fonctionnement serait bonifiée, une dotation de 20.000 € par an serait accordée ad vitam æternam. Et pourtant, ces aires sont maintenant la pierre d'achoppement du PLUI. Ça urge maintenant pour la collectivité, car la réglementation va se durcir, il faudra bientôt prévoir 30 places et si aucun accord n'est trouvé, c'est le préfet qui tranchera et désignera d'office les communes d'accueil.


Partager cet article
Repost0
6 octobre 2021 3 06 /10 /octobre /2021 15:07

Contrôle et vérification des installations d'amenée d'eau 23/09/21:
Jeudi 23 septembre 2021, M. le Maire et quatre membres du Conseil se sont donné rendez-vous à 8 heures, sur le parking de la mairie.

Les relevés divergents effectués sur les deux compteurs récemment installés (sortie sources et arrivée Château d'eau) ont motivé l'inspection  et le contrôle de tout le réseau d’amenée. L'outillage est réparti entre les porteurs. Serpe, nécessaire au dégagement de certains ouvrages recouverts par la végétation, pioche pour dégager les évacuations des regards, longues clés nécessaires à  la manœuvre des vannes, plan général des installations..

Contrôle et vérification des installations d'amenée d'eau 23/09/21

Les relevés divergents effectués sur les deux compteurs récemment installés (sortie sources et arrivée Château d'eau) ont motivé l'inspection  et le contrôle de tout le réseau d’amenée. L'outillage est réparti entre les porteurs. Serpe, nécessaire au dégagement de certains ouvrages recouverts par la végétation, pioche pour dégager les évacuations des regards, longues clés nécessaires à  la manœuvre des vannes, plan général des installations. Tout le monde se retrouve aux sources. Ouverture des trappes de visite, entretien des joints, contrôle et retrait d'une petite "queue de renard" (touffe de radicelles profondes qui se développent dans le sens du courant et qui forment une sorte de pinceau; la queue de renard!).
"D'après le plan, ça devrait être par ici !", il s'agit de déceler les ouvrages répartis tout au long du parcours de la conduite, mais dont rien ne dépasse du niveau du sol! Dans les points bas, ils abritent une purge qu'il faut retrouver et manœuvrer pour évacuer le sable qui finit par s'accumuler. Sur les points hauts, sont installés des "tampons" qui ont pour fonction d'évacuer l'air qui  pourrait s'introduire dans le réseau.
Vers 11h30, c'est pile poil la bonne heure pour que tout le monde soit de retour à la mairie pour... le rapport. Les ouvrages sont en bon état, les vannes fonctionnent bien, leur débit est impressionnant! "Si il y avait une fuite, on la verrait !". Cette hypothèse étant écartée, l'origine de l'écart constaté entre les deux compteurs ne peut résulter que du défaut d'initialisation simultanée des compteurs. Ce que tend à démontrer le fait que les calculs réalisés suite à une troisième mesure ne révèlent pas d'évolution significative de la "fuite". Quelques semaines plus tard, un dernier test est organisé. Il consiste à fermer la vanne à l'entrée  du château d'eau, si le compteur situé à l'entrée du réseau, continue à tourner c'est qu'il y une fuite... Verdict: Bonne nouvelle, la vérification est gratuite, et il n'y aura pas de dépenses imprévues de ce côté là; IL N'Y A PAS DE FUITE.
.

Ici: Compte rendu du CM du 17/09/2021

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2021 2 28 /09 /septembre /2021 13:45

Marianne Stewart-Perret, 89 ans, se souvient du 27 septembre 1944 comme si c'était hier. Ce jour-là, ses deux frères Jean et Georges, âgés de 17 et 20 ans étaient tués comme 37 autres hommes du village d'Etobon sous les balles allemandes, fusillés en représailles d'une attaque de convoi, menée en plein village et se soldant par la mort de 3 militaires allemands dont un officier. Chaque année, le village se souvient.

Un reportage d'Emilien Diaz et Remy Poirot pour France 3
Vidéo Youtube: Etobon : Il y a 77 ans, Marianne perdait ses deux frères dans le massacre du village

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2021 3 15 /09 /septembre /2021 22:15

Compte rendu de la réunion du conseil
du 17 septembre 2021

- Réseau d'eau: Afin de mettre notre réseau en conformité avec la réglementation, des compteurs ont été installés cette année au départ des sources et à l'arrivée au château d'eau. M. le maire a effectué plusieurs relevés qui laissent suspecter une fuite importante oscillant entre  40 et 60 m3 d'eau par jour (l'équivalent de 3 fontaines). Une inspection sera menée sur tout le parcours de la conduite par les conseillers disponibles jeudi 23 septembre.

- Une subvention AED d'un montant de 2700€ est demandée à la CCPH (Communauté de Communes du Pays d'Héricourt), pour des travaux de voirie.

- Une subvention est demandée à la Communauté de Communes du Pays d'Héricourt (CCPH), à hauteur de 50% du montant des travaux réalisés sur les bâtiments publics (mairie...).

- Une décision modificative est adoptée pour permettre la réintégration au budget principal du reliquat des comptes du Centre Communal d'Action Sociale, suite à leur clôture.

- Rétrocession par le Département, de délaissés d'emprises de la 2x2 voies.
Lors de la construction de la 4 voies, toutes les emprises que le Département avait achetées, ont été "mises à blanc" mais elles n'ont pas toutes été utilisées. Aujourd'hui, le Conseil Départemental qui en est propriétaire, les regroupe quand c'est possible et constitue des parcelles qu'il met en vente à 30€ l'are. Par endroits, ces lambeaux peuvent constituer de beaux terrains faciles à exploiter en bord de route. Le conseil décide d'acquérir l'un d'eux, d'une superficie de 16 Ha pour un montant de 6700€. Cette forêt rasée pendant les travaux de terrassement doit être replantée. Cette opération dont le coût est de l'ordre de 70.000€ par hectare pourrait être entièrement pris en charge par la Communauté de Communes du Pays d'Héricourt (CCPH) au titre des mesures compensatoires résultant de la création de la zone d'activité de Luze.

- Forêt: Réflexion sur le devenir des hêtres (maladie du cœur rouge).
Les épisodes de chaleur et de sécheresse qui se succèdent mettent la forêt à rude épreuve. Affaiblis, confrontés à l'invasion de nouveaux parasites que la mondialisation répand partout, les arbres succombent; les frênes avec la chalarose, les épicéas avec des scolytes, les hêtres par l'
interaction entre un insecte, la cochenille du hêtre (Cryptococcus fagisuga Lindinger) et des  champignons pathogènes (Neonectria faginata et Neonectria ditissima). Les gardes forestiers adaptent leurs programmes de peuplements aux nouvelles conditions environnementales, mais la conversion prendra environ un siècle!   Des techniques sylvicoles spécifiques doivent permettre d'assurer la transition en limitant les dégâts; pour les hêtres par exemple, en réduisant les densités, en prélevant rapidement les sujets fourchus ou blessés, en régénérant avant 100 ans, on arrive à limiter fortement la proportion de cœurs rouges. D'autre part, en raison d'une demande soutenue à l'export, certains bois "colorés", autrefois voués au bois énergie, deviennent tendance et trouvent preneur en bois d’œuvre.  La situation n'est donc pas désespérée, d'autant que la chute des cours amorcée avec la tempête de 1999, a enfin cessé, ce qui est une bonne nouvelle pour les communes forestières. D'ailleurs, la Caisse des Dépôts aurait acheté les bois de Vaux; certainement un meilleur placement que l'€uro !

- Forêt: Note forestière de notre garde (*) ONF en charge du triage de Lomont et appartenant à l'UT de Servance.
Dans sa note très bien réalisée, tout est dit! Avancement des travaux d'exploitation parcelle 25, remise en état des pistes parcelle 21, surveillance de l'état sanitaire, marquage des bois dépérissant (plus de 700m3, martelage des chablis, préparation de l’État d'assiette des coupes...
La première vente (début septembre) s'est bien passée; les cours remontent enfin; l'entreprise Obrecht a acquis la parcelle 32 au prix estimé 18680€, et l'entreprise Marc JP et Fils a emporté la 23a/r pour 23600€.

Attention: ce ne sont pas des rentrées nettes pour la commune. à un chouĩa près, ça donne :

Vente 370 m3 à 50€/m3 18500
frais de garderie ONF 12% 16280
Assistance ONF 1% 14660
Débardage 10€/m3 10960
Abattage 11€/m3 7108

  Tous frais payés, sur une vente de 18500€, il ne reste que 7000 €.
 

(*) maintenant on ne devrait plus dire notre garde, mais notre "Technicien Forestier Territorial !)


- Proposition de vente de terrains à une société de maraîchage
Deux entrepreneurs souhaiteraient créer à Belverne leur entreprise de pépinière et de maraîchage en agriculture biologique. Il s'agit d'abord pour eux de regrouper la surface nécessaire, à proximité du terrain qu'ils ont acheté et qui constituerait la base du domaine. Pour cela, ils souhaiteraient acquérir 2 parcelles de prairie appartenant à la commune. Le conseil se déclare favorable à cette initiative, mais dans un premier temps, préférerait louer ces 2 communaux. M. le Maire qui est en contact avec les demandeurs, leur transmettra cette proposition.

- Convention ACCA (Association Communale de Chasse Agréée) et régularisation subvention 2018. La convention décennale en vertu de laquelle la commune "loue" son territoire à l'ACCA prévoit une contribution annuelle de 363€. D'une part, la reconduction de cette convention arrivant à échéance doit être votée, et d'autre part, la somme n'ayant pas été levée par la perception en 2018, la régularisation s'élevant à 716€, doit aussi être validée par une délibération. 

- Nomination agent recenseur.
M. Metzger s'est porté volontaire pour accomplir cette mission.  Le conseil valide sa candidature.

- Fixation du montant de l'exonération de taxe foncière sur les propriétés bâties (constructions neuves).
Le conseil municipal peut, pour une durée de deux ans maximum après leur construction, accorder un certain pourcentage d'exonération de la taxe foncière sur les propriétés bâties. Le conseil s'accorde sur une réduction de 40% pendant 2 ans, du montant de cette taxe.

- Abri-bus rond-point du cimetière.
Les lycéens qui empruntent le bus à destination des lycées de Lure ou d'Héricourt doivent se rendre au rond-point. L'arrêt n'est pas matérialisé, non signalé et les élèves attendent leur transport aux quatre vents. M. Cordier s'est ému de cette situation et, ayant récupéré un ancien  abri-bus en béton, il propose de le donner à la collectivité et même de l'installer bénévolement. Le conseil le remercie pour ce geste généreux et valide la proposition des services de l'équipement (le Département, la DIR, l'UT Lure), contraints par une réglementation complexe. 

- Commission d'action sociale: définition des critères pour bénéficier de l'action sociale de la commune:
Ont été retenus, principalement le lieu d'habitation, mais pas uniquement, pour inclure les personnes domiciliées à Belverne mais résidant éventuellement dans une autre commune (EHPAD), pour les enfants en garde alternée ou en garde exclusive, c'est le lieu où ils sont scolarisés comme belvernois qui sera déterminant,  et la plage d'âge pour définir "la jeunesse" correspond à celle de la carte jeune.

- Suivi lotissement.
Un aléa administratif dans le volet environnemental, et plus particulièrement les dispositions "loi sur l'eau" du dossier monté par le maître d’œuvre, ont bloqué temporairement le déroulement du planning. Cette phase, invisible pour les habitants, requiert pourtant beaucoup de temps et d'énergie pour que "ça avance!"

- Questions diverses
M. le maire a évoqué l'arrivée des premiers courriers d'EDF et d'ENEDIS pour l'installation des nouveaux compteurs mouchards; un moyen de surveillance en plus... Une partie des élus se dirigeait déjà vers la sortie.
Tout le monde est-il prêt à accepter ce robot chez lui ? Chacun connaît-il les menaces que cet équipement fait peser sur les usagers ?  La possibilité pour le distributeur ou son commanditaire d'avoir la mainmise sur la consommation, le niveau de service ou de confort concédé aux abonnés, ne sont pas révélés dans les pubs; et que dire des rayonnements électromagnétiques....   Est-il possible de refuser l'installation d'un Linky chez soi ? à suivre!

 

LIBERTES, TOUS ANTI-PASS
Mardi 21 septembre 2021
Rassemblement devant la préfecture à midi
Soutien aux Suspendus

Mercredi 22 septembre 2021
Assemblée Générale Maison du Peuple 19 h
Préparation de la manifestation de samedi

Samedi 25 septembre 2021 
Belfort, place de la République,
Départ de la manifestation
ATTENTION,  c'est à 14h !

Partager cet article
Repost0
26 août 2021 4 26 /08 /août /2021 21:52

Circulation RN 19
A dater du 13 Septembre 2021, la circulation sur les 2 voies de la RN 19 en direction de Lure sera interrompue pour réfection de chaussée. Une déviation sera mise en place sur la route de substitution Belverne/Lomont.

Circulation rue Courmont
Les travaux d’aménagement du lotissement devraient commencer le 06 Septembre 2021 et se terminer courant Novembre 2021. En raison du surcroît de trafic engendré par le passage des camions, des difficultés de circulation sont prévisibles. Nous invitons chacun à redoubler de prudence et nous vous remercions d’avance de votre patience et de votre compréhension.

Mission Locale
La Mission Locale basée à Héricourt est une association locale qui aide les jeunes de 16 à 25 ans dans leurs démarches d’accès à la formation et à l’emploi. Ce service qui propose des solutions sur mesure et un accompagnement personnalisé pour l’emploi des jeunes est aussi dédié à l’entreprise (privé, public, associatif). Notre commune est partenaire de la Mission Locale, une boite à C.V. est installée en mairie, et nous nous chargeons du transfert vers Héricourt.

Bruits de voisinage
Régulièrement, des personnes contactent la mairie et se plaignent de nuisances sonores ; chiens, tondeuses...). En ce qui concerne les aboiements des chiens, il est demandé à chaque propriétaire de faire le nécessaire pour en limiter l’intensité. Pour les travaux de jardinage ou de bricolage, un arrêté préfectoral en réglemente les horaires qui sont régulièrement rappelés dans le bulletin d’information municipale.
Néanmoins, il faut aussi que chacun comprenne que dans notre village, il y les cloches du Temple qui sonnent régulièrement , les moutons qui bêlent, des chiens qui aboient, des vaches qui meuglent, des sangliers et des chevreuils qui nous rendent visite , etc. … cela fait aussi partie de la vie au village.

Action : Nettoyons la nature
La matinée "Nettoyons la nature" aura lieu le samedi 18 Septembre 2021 à 09h00, rassemblement des volontaires sur la place des Tilleuls, devant la mairie.

Partager cet article
Repost0