Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : information à Belverne
  • : Développer l'expertise citoyenne. Permettre aux habitants d'un petit village de prendre part à la gestion de leur commune. Services publics, chantiers, urbanisme, budget..., chacun peut s'informer, réfléchir, se forger une opinion sur les sujets dont débat le conseil municipal au niveau local et aussi plus globalement comprendre les grands enjeux du Monde en pleines tribulations...
  • Contact

Recherche

Avis !

 

zone-hors-tafta.png 

 

      

     

 

 

 

 

 




 

29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 10:54

 

C’est une assemblée clairsemée qui a assisté à une réunion finalement plus chargée que l’ordre du jour ne le laissait supposer.

 

Circulation au village

Les conseillers sont invités à se prononcer sur une initiative de la municipalité concernant la circulation au village. Il est proposé de retirer les deux panneaux “sens interdit” installés rue du Fahiney et rue du Temple.

Pour la vie du Fahiney, bien que ce soit une voie étroite, la suppression du sens unique qui en restreint l’accès ne soulève aucune objection et d’après le premier d’entre eux, rendra service aux riverains, peu nombreux, qui l’empruntent ; elle est validée à l’unanimité.

Par contre, la mise à double sens de la rue du Temple est très controversée. Le principal argument en faveur du retrait du panneau semble être le non respect de la prescription de celui-ci ; « de nombreux automobilistes continuent à passer à toute vitesse, alors autant enlever le panneau… ». Pourtant, conjuguée à la présence régulière d’enfants, la configuration particulière de cette rue qui cumule de nombreuses caractéristiques difficiles (très forte pente, virages serrés avec peu de visibilité, intersection en dévers) oblige à réfléchir sérieusement aux dispositions à prendre pour garantir à chacun, riverain ou usager en transit, la meilleure sécurité.

-         La première proposition envisagée consisterait à remplacer le panneau “sens interdit” par deux ou trois panneaux “attention à nos enfants”, mais dans la mesure où le panneau de prescription absolue n’est pas respecté (alors que l’infraction expose son auteur au retrait de 4 points et 135€ d’amende), il est assez illusoire d’espérer obtenir plus de sécurité avec un panneau qui n’engage à rien.

-         La deuxième piste de réflexion conduit à envisager le problème posé, non pas ponctuellement, mais à l’échelle du village entier. L’instauration d’une zone 30 couvrant l’ensemble des rues de la commune nécessiterait une signalisation en entrée/sortie d’agglomération et la réalisation d’aménagements modérateurs de vitesse là où c’est nécessaire. Si le danger est particulièrement élevé pour les piétons rue du Temple, comme l’a vigoureusement rappelé une conseillère qui est aussi une maman, il ne l’est guère moins en différents autres lieux ; à l’arrêt de bus, dans la rue de Courmont, et d’une manière générale partout où les piétons peuvent croiser la trajectoire d’un véhicule lancé à 50 km/h.

 

Pour donner la mesure du risque encouru, un conseiller expose quelques données techniques :

- Le temps de réaction d’un conducteur est de l’ordre d’une seconde

- A 30km/h, un véhicule se déplace à 8 mètres par seconde, la distance de freinage est de 5 mètres.

- A 50 km/h, un véhicule se déplace à 14 mètres par seconde, la distance de freinage est de 8 mètres.

Il résulte de ces éléments que si un conducteur détecte un obstacle à 30 km/h, son véhicule va parcourir 13 mètres avant l’arrêt complet (8 mètres pendant le temps de réaction et 5 mètres de freinage).

Face au même obstacle, à 50 km/h, ce qui semble pourtant raisonnable, le véhicule aura déjà parcouru 14 mètres avant même que le conducteur ait eu le temps de toucher au frein… et il faudra encore 8 mètres de freinage avant l’arrêt complet soit environ 22 mètres.

Les enquêtes d’accidentologie du Centre d'Etudes sur les Réseaux, les Transports et l'Urbanisme (CERTU*) indiquent sans ambiguïté que le risque pour un piéton d’être tué en cas de choc avec un véhicule est inférieur à 5% jusqu’à 30km/h et augmente brutalement au-delà de cette vitesse pour atteindre 45% de mortalité à 50km/h et pratiquement 100% à partir de 70 km/h.

Les schémas et graphiques ci-dessous illustrent ces informations et rendent le message plus lisible.

Risque-pour-les-pietons-et-vitesse.JPG 

 

Il ressort de ces données incontestables que là où les usagers vulnérables sont particulièrement exposés comme les quartiers résidentiels, les abords d’écoles ou des arrêts de bus…, les zones 30 constituent la meilleure recommandation. Outre leur efficacité pour réduire à la fois les risques et les conséquences des accidents, elles atténuent fortement le sentiment d’insécurité, elles favorisent la vie locale et les modes de déplacement doux, ce sont les raisons pour lesquelles leur développement est subventionné et s’accélère partout en France. De nombreuses petites communes se sont intégralement converties à la zone 30 et même à Paris, dès le mois de septembre 2013, un tiers des rues deviendra zone 30.

Pour les tenants de la première proposition, la mise en place de deux ou trois panneaux “attention à nos enfants” présente comme principal avantage de ne pas coûter trop cher, et surtout permet de pouvoir continuer à rouler à 50km/h sur les quelques centaines de mètres où c’est possible au village.

Pas convaincue par l’efficacité de ce dispositif, une partie du conseil souhaite pouvoir vérifier les arguments exposés en faveur de la zone 30 au cours de la réunion, afin d’engager un éventuel traitement sérieux du problème posé. Les sources des données rapportées ici et au cours de la réunion peuvent être consultées sur les sites officiels des différentes administrations, associations, entreprises qui ont en charge la sécurité routière CEREMA, CERTU, intérieur.gouv.fr, ville30.org, prévention-routière.gouv.fr, société3M…. Pour éventuellement aller plus loin on pourra aussi consulter à cette adresse, quelques principes et conseils d’aménagement qui ont été dispensés aux élus Haut-Saônois lors d’une conférence à Vesoul en décembre 2012 : cliquer ici , et suivre le lien suivant; Sécurité routière, que peuvent faire les maires ? Vesoul le 4/12/2012 (publié le 13/06/2013) 

 

En attendant de ré évoquer le sujet pour prendre une décision, il est convenu de conserver le panneau sens interdit en place.

 

(*) Le CEREMA : Centre d’Expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement constitue une "porte d’entrée territoriale" pour les acteurs locaux de l’aménagement qui souhaitent bénéficier des compétences, des conseils, de l’assistance ou de l’appui du CERTU, Centre d’Etudes sur les Réseaux, les Transports, l’Urbanisme et les constructions publiques ou du CETE : Centre d’Etudes Techniques de l’Equipement.

 

Acquisitions foncières et immobilières

Ce point n’était pas à l’ordre du jour qui s’est trouvé bousculé par l’actualité. Deux nouveaux patrimoines comprenant deux maisons et de nombreux terrains viennent d’être mis en vente à Belverne.

En ce qui concerne les terrains, les surfaces sont trop importantes pour être achetées en totalité, il faudra concentrer les moyens sur les secteurs dans lesquels les regroupements communaux sont les plus avancés.

Quant au bâti, l’abondance de l’offre sur un marché de l’immobilier atone pourrait constituer une bonne opportunité de création d’un patrimoine locatif public, afin de diversifier les ressources pour la commune. L’un des élus, fort d’une longue expérience professionnelle dans ce secteur, est prêt à partager son expertise pour accompagner la municipalité dans sa réflexion ; une visite des bâtiments sera prochainement organisée.

 

Randonnée 4x4 le 21 juillet

Comme l’an dernier, un habitant du village organise une journée de balade en 4x4 sur le territoire de Belverne. Il sollicite l’autorisation d’emprunter les chemins et propose en contrepartie l’organisation de diverses actions (baptêmes 4x4 pour le Téléthon, participation au nettoyage de la journée des chemins…). Le conseil accepte que cette paisible sortie motorisée, limitée à 8 véhicules, soit reconduite en 2013. Le seul bémol émane du Président de l’ACCA qui estime que la période choisie pour cette manifestation n’est pas judicieuse et qui déplore de ne pas avoir été sollicité plus tôt.

 

Sortie voitures anciennes

Une promenade d’orientation regroupant des voitures anciennes de plus de 25 ans, « La Ronde des Dahuts » dont c’est la première édition, partira de la place de la mairie de Belverne le 31 août 2013.

 

Divagation des chats

La prolifération de chats errants au village devient préoccupante, particulièrement en matière d’hygiène. Des cages avec appâts vont être utilisées pour les capturer afin de les confier à l’association “Boule de  poils” de Dampvalley. 

 

Informations diverses

Comme à chaque réunion, une chemise regroupant les différents rapports au sujet desquels le conseil doit se prononcer est remise aux élus. Plusieurs documents importants sont joints à ce dossier pour information.

-         L’avis de l’Agence Régionale de Santé (ARS) sur la synthèse des résultats des analyses d’eau effectuées à Belverne en 2012.

-         Le cahier des charges pour une éventuelle révision du zonage d’assainissement.

-         Un courrier de M. le Maire de Palante qui propose des mesures drastiques pour réduire les coûts de fonctionnement du Pôle Educatif de Clairegoutte.

Autant de sujets sur lesquels le conseil sera amené à s’exprimer prochainement.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires