Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : information à Belverne
  • : Développer l'expertise citoyenne. Permettre aux habitants d'un petit village de prendre part à la gestion de leur commune. Services publics, chantiers, urbanisme, budget..., chacun peut s'informer, réfléchir, se forger une opinion sur les sujets dont débat le conseil municipal au niveau local et aussi plus globalement comprendre les grands enjeux du Monde en pleines tribulations...
  • Contact

Recherche

Avis !

 

zone-hors-tafta.png 

 

      

     

 

 

 

 

 




 

21 janvier 2022 5 21 /01 /janvier /2022 02:21

Ne pas confondre la Démo-cratie (démos le peuple, cratie le pouvoir= le pouvoir du peuple) que nous a vendu la révolution de 1789, et deimo-cratie (deimos, la terreur, cratie le pouvoir= le pouvoir de la terreur), que l'oligarchie mondialiste est en train d'essayer d'imposer partout.

Voici une déclaration sous serment (affidavit), c'est à dire un témoignage qui, aux USA expose le déclarant à 5 ans de prison en cas d'allégations infondées ou de mensonge avéré. Il s'agit d'un officier supérieur américain, le Lieutenant Colonel Theresa Long qui dénonce le sacrifice délibéré et sans précédent d'une partie des forces armées américaines, à la fois par les effets secondaires des injections, plus dangereuses sur des hommes jeunes, sportifs et en bonne santé que sur les autres catégories de population et aussi par le sentiment de dégoût qu'il suscite chez les militaires prêts à sacrifier leur vie pour leur pays, mais pas pour devenir les cobayes de BigPharma et du World Economic Forum. C'est une grosse responsabilité et, même avec la confiance qu'elle place en Jésus Christ,  une marque de grand courage pour cette femme, que de risquer non seulement sa carrière, mais aussi sa liberté et même sa vie, en osant dénoncer leur machination mondialiste diabolique en cours, s'attaquant frontalement aux forces du Mal qui sont à l’œuvre dans ce scandale du siècle, .

La vidéo en Version Sous-Titrée en Français sur Odysee:

Le lieutenant colonel

Theresa Long alerte

sur la vaccination Covid-19

Ci-dessous, la même vidéo en version originale sur Rumble et quelques liens utiles en cas de censure ou pour en savoir plus.

Affidavit of Lieutenant Colonel Theresa Long, MD, MPH: A Brave Indictment of COVID Vaccines Published December 14, 2021 sur Rumble

Ce document américain témoigne d'une situation qui malheureusement, ressemble beaucoup à celle des armées françaises, comme en témoigne la plainte déposée par un officier médecin militaire (Marine Nationale) à l'encontre  du général responsable de la direction centrale du service de santé des armées, pour

"- Collusion avec l'ennemi en temps de guerre
- Mise intentionnelle délibérée et persévérante en danger de la vie d'autrui et en particulier des forces armées par
- extorsion sous la menace de sanctions, de consentement à l'injection d'un produit expérimental partiellement efficace et dangereux
."
Lire la suite de l'article sur Profession Gendarme, Le Journal du Gendarme

Les deimo-crates, véritables dictateurs détruisent les armées nationales...

ENTRETIEN AVEC LE GÉNÉRAL GUILLAUME,
UN FRANC-COMTOIS DE CARACTÈRE !

"- Comtois, rends-toi !
- Nenni ma foi !
- Où sont vos chefs ?
- Nous sommes tous chefs !"

3 décembre 2021

Général Guillaume : Général de Division

→ Mon Général, pouvez-vous vous présenter ?

Je suis le Général Guillaume. J’ai intégré Saint-Cyr dans les années 1980 puis j’ai fait l’intégralité de ma carrière dans l’infanterie (Troupes de Montagne, Troupes de Marine) puis en État-Major. Je suis aujourd’hui Général de Division.

(...) Et pourtant, les éléments que je portais à la connaissance de mes supérieurs étaient très préoccupants. Des centaines et des centaines de cas de militaires qui se retrouvent totalement inaptes après avoir été vaccinés. Je citais notamment le cas dans une lettre d’un jeune EVAT dans un régiment des troupes de montagne : il s’est engagé à 19 ans, il a fait sa formation initiale et sa formation de spécialité, il sort dans les trois premiers de sa cohorte. Il avait un profil très sportif, bien câblé, le genre qui une tête bien remplie et des bras bien faits, typiquement le genre de jeune que son CDU aurait pu orienter vers les GCM ou l’EMIA [Commando-Montagne ou École d’Officiers]. Sa section a été vaccinée par le SSA : après sa seconde dose, il s’est retrouvé immobilisé pendant plusieurs semaines. Il a développé des symptômes d’embolie pulmonaire, avec des difficultés respiratoires assez graves, qui l’empêchent même de parler sans être essoufflé. Vous savez ce qui lui est arrivé ? Le jeune s’est fait virer, l’armée a artificiellement prolongé sa période probatoire pour pouvoir briser son contrat, au motif qu’il « présentait des contre-indications médicales au métier militaire ». Et c’est tout. Voilà. Ce pauvre jeune qui aurait fait un très bon soldat se retrouve dans le civil, avec des poumons détruits irrémédiablement.

(...) Car c’est ce qui est en train de se produire. Des cas comme celui que je viens d’évoquer, il y en a des milliers. Je n’exagère pas. Des milliers de jeunes et de moins jeunes avec des symptômes plus ou moins graves. Cette campagne de vaccination précipitée cause plus d’attrition et de pertes à l’armée que nos 20 dernières années d’OPEX… Vous vous rendez compte de l’imbécillité de la chose ?

(...) Posez-vous une question toute simple : si vous n’aviez pas accès aux médias et si il n’y avait aucune mesure sanitaire, est-ce que vous seriez capable de dire que le pays fait face à une épidémie ? Je veux dire, est-ce que en vous promenant, en parlant avec vos proches, vous seriez capables de dire qu’il y a une épidémie ? Moi non. Absolument pas. Car l’épidémie n’existe pas, ou alors de façon extrêmement marginale. Pendant la Peste Noire, mon village en Franche-Comté est passé d’environ 1700 habitants à moins de 25 habitants. Il restait 6 familles. Je peux vous assurer que ces 6 familles n’avaient pas besoin de France Inter pour se rendre compte qu’elles faisaient face à une épidémie. Vous si. Sans médias et sans mesures gouvernementales, notre vie serait exactement la même qu’il y a 2 ans. Tout au plus certains se plaindraient du fait que la grippe, cette année, a été particulièrement agressive. Et c’est tout.

(...) C’est ce qui me pousse à dire que notre gouvernement est complice et coupable. Un gouvernement doit avoir assez de hauteur de vue pour voir quand sa population est menacée et attaquée, y compris quand cette attaque est purement informationnelle. Et ayant remarqué cette menace, le gouvernement doit agir pour protéger sa population. S’il ne réagit pas, il est soit incompétent, soit complice. Notre gouvernement ne réagit pas, mais en plus il prend part lui même à l’attaque en contribuant à répandre la peur. Il va même plus loin, non seulement il contribue à bombarder sa propre population, mais il sabote même sa propre armée, en bombardant mentalement sa propre armée. Dans le langage de la marine, on appelle cela un sabordage. Dans le langage courant on appelle cela un coup de poignard dans le dos. Dans le langage universel on appelle cela une trahison.

Lire l'article complet sur Profession Gendarme, Le Journal du Gendarme https://www.profession-gendarme.com/interview-avec-les-militaires-anti-vax-je-suis-un-soldat-et-mon-pays-ne-veut-plus-de-moi-car-je-refuse-le-vaccin/

Partager cet article
Repost0

commentaires